Le Béninois Libéré
Image default
Takou

Vol de 10 hectares à Bohicon : Deux faussaires interpellés

LE PARQUET D’ABOMEY SIGNE L’INDÉPENDANCE DE LA JUSTICE

(Nos excuses aux magistrats Olivia Hungbo et Romaric Azalou)

Les faussaires et rois de la mafia foncière ne reculent devant rien en république du Bénin. Ils maîtrisent tout le monde et certains magistrats craignent même pour leur poste et leur vie face à leur entregent. Mais l’affaire veuve Klomenon Agbodji contre la collectivité Koupkinsé et Norbert Klomenon, semble donner espoir à la vérité et au triomphe du bien, du droit sur le mal et la mafia foncière. En effet, le parquet d’Abomey vient de mettre la main sur deux individus, auteurs de faux actes de propriété dans le dossier. Mais pour en arriver là, le procureur et ses hommes ont dû braver mille obstacles pouvant les décourager à poursuivre ce dossier. Car la mairie de Bohicon et le géomètre qui a effectué les travaux dans la zone, ont décidé de briller par leur absence à toutes les convocations du procureur. Et c’est lorsque les victimes ont mis la main sur les faux actes établis par la mairie de connivence avec le géomètre pour fabriquer de faux propriétaires, que le procureur a décidé d’aller à la vitesse supérieure. Mais il sera toujours embêté par la puissance des faussaires. La mairie de Bohicon et le géomètre disent ne pas reconnaître l’autorité du procureur pour déférer à sa convocation. Mais l’autorité judiciaire est décidée à rendre justice. Attendons juste de voir si la mairie et le géomètre qui sont les deux éléments clés de cette affaire finiront par reconnaître au parquet d’Abomey son droit de les interpeller, pour déférer à la convocation de ce mardi 04 juin.

Car une énième absence finira par décourager le procureur dans sa bonne foi d’aider à la manifestation de la vérité dans ce dossier concernant une veuve dont le mari, ancien combattant, a tout donné pour voir sa descendance et sa veuve heureuse après sa mort.

Tout en réitérant notre engagement à connaître de toutes les magouilles foncières dans notre pays pour une justice équitable, nous présentons nos sincères excuses aux magistrats Olivia Hungbo et Romaric Azalou. Nous avions cité leur nom dans un dossier de jugement d’homologation. Ce type de jugement étant gracieux par sa nature, les deux fonctionnaires de la maison justice n’avaient fait que leur travail en consignant les informations apportées par le roi des faux dans le dossier Tovalou Quenum. Et même si nous n’avions pas cité leur nom comme des magistrats qui ont mal fait leur travail, à partir du moment où ils ont estimé que leur nom ne devrait en aucun cas être cité dans ce dossier, nous leur présentons de nouveau, nos sincères excuses. Une faute avouée est à moitié pardonnée. Même si au départ, notre intention est simplement d’attirer leur attention sur ce jugement que certains vilains esprits utilisent pour faire mille victimes. Nos sincères excuses donc à ces deux magistrats aux états de service irréprochables.

Aboubakar TAKOU

Articles Similaires

Supposé limogeage de Sévérin Quenum et crise de nerfs de certains : MON AVIS PERSONNEL

Aboubakar TAKOU

Retour sur cette affaire dite de 70 millions: QUAND LES VRAIS ENNEMIS DE RÉCKYA MADOUGOU SE DÉVOILENT

Akkilou YACOUBOU

C’est fini ! Souwi a fumé… Il nous a vendus : Il a bradé Amoussou À 15 Francs

Aboubakar TAKOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR