Le Béninois Libéré
Image default
Société

14ème réunion du cadre de concertation de l’Assurance Maladie : Une nouvelle dynamique pour le projet AM-ARCH avec l’Anps

Le cadre de concertation de l’Assurance Maladie (AM-ARCH), s’est réuni en atelier ce mercredi 5 Juin 2024 à Sun beach hôtel de Cotonou. Une occasion pour les membres, de rendre compte des actions menées jusque-là, et de clôturer le projet ACCELERATOR en tête de l’initiative depuis sa création. Lancé en 2019 avec pour principal objectif d’accroître l’accès à l’assurance maladie pour les populations les plus vulnérables du Bénin, cet événement a été également l’occasion pour l’Agence Nationale de Protection Sociale (ANPS), de prendre le relais du projet et de faire part de ses ambitions à l’endroit de la société civile béninoise.

Au cours de la cérémonie de clôture de cette 14ème Réunion, le coordonnateur du projet Accélérator, a fait le point des activités majeurs que son équipe a menée, depuis la prise en charge de la conduite de ce projet financé en grande partie par l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID). Selon le Coordonnateur, malgré les difficultés auxquelles les membres ont pu faire face tout au long de leur mandat, d’importantes avancées sont quand même à saluer dans le domaine de l’Assurance Maladie (AM-ARCH) au Bénin. Il profite pour inviter les nouveaux maîtres du projet à veiller à pérenniser ces acquis. << Ce que nous pouvons retenir, et qui doit rester encrer en nous, c’est que les bénéficiaires doivent être au centre de toutes nos décisions. Si nous nous asseyons pour réfléchir pour prendre des décisions, et que nous oublions ceux pour qui nous prenons ces décisions, alors nous allons certainement perdre. Nous allons mettre en place des stratégies qui seront en plein déphasage avec la réalité. Il est très important que nous puissions garder ça >>, a-t-il indiqué. Il les invite par la même occasion à prendre en compte les priorités nationales.

Pour les nouveaux patrons de l’Assurance Maladie du Programme d’Assurance pour le Renforcement du Capital Humain (AM-ARCH), les défis à relever sont de taille, mais pas impossibles. Ils se disent prêts à entamer cette nouvelle aventure. Après avoir remercié et félicité ACCELARATOR pour l’ambiance conviviale et les actions menées dans le domaine de l’Assurance Maladie durant leur période de coordination, le représentant du directeur général de l’ANPS, Corneille TOGANGNI, a déclaré : << nous avons tous revisité ici, les différents résultats obtenus. Ces résultats ont été possibles grâce à votre engagement personnel et collectif, grâce à votre participation active à toutes les réunions, à toutes les activités de ACCELARATOR. Quand nous présentons ces résultats dans la sous-région et à l’international, le Bénin est félicité… Nous avons vraiment fait l’audit de l’Assurance Maladie tout au long de nos rencontres… Nous sommes heureux des nombreuses acquis et aussi très fiers que la pérennisation est préparée et est déjà avec nous >>. À sa prise de parole, la Directrice pays MSH Bénin et chef du projet de « Renforcement des Systèmes de Santé », Ghislaine DJIDJOHO, a mis en lumière les différents axes que touche ce projet d’Assurance Maladie au Bénin. << MSH est une organisation moderne à but non lucratif, qui fournit au gouvernement, aux organisations de santé, ainsi qu’au secteur privé, des stratégies et des outils nécessaires pour mettre en place un système de santé performant et efficace. Avec le soutien de l’USAID, MSH a construit un nouveau projet dénommé « Le Renforcement du Système de Santé ». C’est un projet de 20 millions de dollars pour 5 ans, pour soutenir le gouvernement du Bénin dans ses efforts continus pour réformer son système de soins de santé, et étendre l’utilisation des services de santé accessibles à tous et de qualité. Nous avons cinq axes d’intervention en général>>, a fait savoir la Directrice. Parmi ces axes d’intervention, nous pouvons citer : le renforcement des ressources humaines en santé, l’utilisation des données sanitaires pour la prise de décision éclairée, et l’accès aux soins de santé de qualité par la couverture sanitaire universelle. Précisons également que pendant cinq ans, à compter de cette date, l’Agence Nationale de Protection Sociale du Bénin, conduira ce projet, qui reste d’une grande importance pour le président Patrice Talon et son gouvernement.

François d’Assise BATCHOLA

Articles Similaires

Bénin : Les préfets, maires et SE affirment leurs positions dans la politique nationale de santé communautaire

Vignon Justin ADANDE

Fermeture des frontières Benin-Niger : Nagnini Kassa Mampo appelle Talon à la réouverture des frontières

Arnaud KOUMONDJI

Diplomatie : Diomaye Faye rencontre Macron à cette date

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR