Le Béninois Libéré
Image default
Société

2è édition du Forum Africain sur la Recherche et l’innovation FARI-2025 au Bénin : Le comité pour la préparation à pied d’œuvre pour une réussite

Les membres du comité pour la préparation du Forum africain sur la recherche et l’innovation (FARI) se sont réunis ce mardi 25 juin 2024 à Cotonou, au Bénin, pour lancer les préparatifs de la deuxième édition de ce rendez-vous crucial. L’objectif principal de cette rencontre, qui se tient à Azalaï Hôtel de Cotonou est de garantir le succès de ce forum qui s’avère être une plateforme unique pour favoriser la collaboration et renforcer l’intégration scientifique et technologique à travers le continent africain.

Dans son discours d’ouverture, la ministre béninoise de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique du Bénin Eléonore Yayi Ladekan, a souligné le rôle essentiel du FARI en tant que catalyseur de la collaboration Sud-Sud. « Le FARI crée un cadre unique pour favoriser les collaborations Sud-Sud. Il met en place une plateforme d’échanges régionaux entre chercheurs, innovateurs, décideurs, secteur privé et partenaires techniques et financiers », a-t-elle déclaré.

Insistant sur les objectifs clés du forum, la Ministre Yayi Ladekan a mis en avant : « L’objectif est de présenter les résultats de la recherche et les découvertes technologiques de la région de la CEDEAO, de motiver les chercheurs à produire des travaux de qualité, d’ouvrir de nouvelles perspectives de partenariat entre la recherche, l’innovation et le secteur privé, et d’améliorer la visibilité de la recherche scientifique et technologique régionale. »
Elle a également rassuré que cette deuxième édition du FARI, est porteuse d’espoir.

Présent à cette cérémonie d’ouverture de la Réunion du Comité international du Forum africain de la CEDEAO sur la recherche et l’innovation, le Président du Réseau des Académies Africaines des Sciences (Network of African Science Academies, (NASAC)), Prof. Mahouton Norbert HOUNKONNOU, conscient de l’enjeu de ce forum a promis que la Communauté économique régionale continuera de soutenir les éditions de FARI, la recherche scientifique et l’enseignement scientifique et technique, inducteurs de progrès technologiques, qui impulsent le développement du secteur industriel.

Pendant trois jours, les membres de ce comité et les participants vont examiner le processus qui les mènera au Forum ; proposer le thème central, les panels de discussion ; Élaborer et valider la feuille de route pour l’organisation du FARI; approuver les Termes de références du Comité international et du comité scientifique ; définir le cahier des charges du pays hôte ; et proposer la période d’organisation du forum.

Dans son allocution de lancement officiel, Amadou DIONGUE, le Représentant Résident de la CEDEAO au Bénin a fait savoir que cette seconde édition du FARI en 2025 à Cotonou est un tournant important et elle doit marquer les esprits. « En effet, le FARI-2025 sera au cœur de la célébration des cinquante (50) ans d’existence de la CEDEAO. La jeunesse Ouest Africaine qui compte plus de 60% de la population active de la région est au cœur des réflexions en ce moment à travers des assises de la jeunesse en cours dans les pays afin de mieux comprendre leurs motivations, leurs aspirations et anticiper. » A-t-il affirmé avant d’ajouter que « L’avenir leur appartient. Il s’agit de les laisser le construire avec les moyens de leur temps, dans le cadre de la Vison 2050 et de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine. »

Au regard du rôle de la jeunesse dans la recherche et l’innovation, il a invité les participants a placé les jeunes au cœur des débats pour qu’ils puissent apporter des pistes de solutions aux vrais questionnements de notre jeunesse.

En soutenant et en s’associant aux objectifs du Forum, qui va contribuer à l’amélioration de la visibilité de la recherche scientifique et technologique régionale et de la compréhension du public sur le rôle de la science, de la technologie et de l’innovation dans le développement socio-économique, l’UNESCO par sa représentante Corine Vignissy MOUSSA a précisé que les recommandations issues des FARI serviront de fondations et de feuille de route pour renforcer les systèmes scientifiques dans les pays d’Afrique de l’Ouest.

Démarrée ce mardi 25 juin 2024, cette réunion va prendre fin le 28 prochain

Vignon Justin ADANDE

Articles Similaires

Identification des personnes en République du Bénin : L’ANIP vole au secours des missions consulaires et diplomatiques

Akkilou YACOUBOU

Bénin : Le message de nouvel an du président du Moele-Bénin, Jacques AYADJI

Akkilou YACOUBOU

Projet d’aménagement d’une station balnéaire à Avlékété : Une indemnisation prévue pour les personnes affectées

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR