Le Béninois Libéré
Image default
Sport

2e phase du projet sport au féminin 2023 : 36 stagiaires parés pour l’obtention de la licence D IHF

(Un pari tenu pour le président Sidikou Karimou et la FBHB)

C’est fait, tout est bien qui finit bien. En semaine de formation depuis le lundi 19 septembre dernier, la deuxième vague de stagiaires dans le cadre du projet sport au féminin de la Fédération Béninoise de Handball a livré son verdict. Ce samedi 23 septembre 2023, s’est tenue à la Maison de Handball de Hindé la cérémonie officielle marquant la fin de la formation préparatoire au profit des femmes arbitres.

Ainsi, pendant environ six jours, sous la direction de l’expert Gilles Mafondet, ces stagiaires ont été formés et initiés aux différentes techniques de pratique du handball dans le domaine. La formation, qui s’est déroulée en phase théorique comme pratique, a été pour ces amoureux un moment de découverte et surtout d’apprentissage. Pour la représentante des stagiaires, ces 6 jours de formation avec l’expert ont été très bénéfiques à plusieurs égards. Elle remercie le formateur pour le temps qu’il leur a consacré et promet de faire bon usage des connaissances acquises.

« Nous remercions pour cette opportunité qui nous a été offerte. Cette formation a permis à certaines participantes qui sont déjà dans le domaine d’améliorer leurs connaissances, d’une part, et d’autre part, à celles qui ont rêvé de ce métier de voir ce rêve se réaliser. Tous nos remerciements à l’endroit de l’expert pour le partage de connaissances avec notre groupe. Nous vous promettons de mettre efficacement nos connaissances acquises au service des jeunes de nos différentes sessions sportives et clubs, dans l’atteinte des objectifs dudit projet. » a fait savoir Vignigbé Perpétue, représentante des stagiaires.

Pour l’expert formateur, Gilles Mafondet, le rêve est de voir tous ces stagiaires formés réussir à décrocher leur diplôme. Il a salué l’assiduité et le sérieux dont ils ont fait preuve tout au long de la formation.

« La deuxième chose, c’est l’assiduité et la volonté que nous avons senties chez les stagiaires, qu’ils ont manifestées que ce soit dans les séances théoriques qui pouvaient être longues et susciter un peu d’inattention, mais aussi dans les séances pratiques qui ont été assez intenses, nouvelles, et qui ont mobilisé à la fois vos connaissances en tant que joueuses, encadrantes et vos connaissances théoriques en général. » a-t-il fait savoir.

Présent à cette cérémonie de clôture, le patron du handball béninois a remercié le ministère des sports et l’ambassade de la France pour leur accompagnement à la réussite de ce projet. Il a convié les stagiaires à tirer grand profit de cette opportunité et à réussir à 100% leurs examens de licence D IHF en octobre prochain.

« Considérant que c’est un examen blanc, que chacun puisse remettre en question ses connaissances, et voir ce qu’il maîtrise et ce qu’il ne maîtrise pas, car le véritable examen viendra très rapidement. Et je tiens à le dire tout de suite, je vise le 100%. 100%, car l’examen couvrira à la fois la première phase et la deuxième phase. Nous avons besoin d’entraîneurs, nous avons besoin de bons entraîneurs, nous avons besoin que vous soyez bien formés pour pouvoir transmettre, et c’est seulement dans ces conditions que nous pouvons, ensemble à notre niveau, développer le handball local. » a-t-il déclaré.

À son tour, le point focal du ministère des sports, Mme Bio Bigou, a d’abord remercié la FBHB pour cette opportunité de mettre les femmes au-devant de sa politique de gestion du handball béninois. Elle a promis de rendre fidèlement compte avant de conclure officiellement cette deuxième session de formation au profit des femmes entraîneurs.

« La Fédération a le don d’aller au-delà des objectifs, car l’année dernière, nous avions prévu 36 femmes, mais nous en avons eu 38. Cette fois-ci, nous en avons eu 37. Merci pour ce que vous faites, et attendez-vous à davantage de travail, car ces personnes que vous formez auront besoin de beaucoup de pratique. C’est en pratiquant qu’elles pourront éclore davantage, amenant ainsi les jeunes filles à pratiquer cette discipline. Je remonterai fidèlement ces informations à qui de droit, notamment au ministre des sports, ainsi qu’à l’équipe de Monsieur l’ambassadeur de France, qui a bien voulu nous accompagner financièrement dans le cadre de ce projet sport au féminin. »

Ainsi, 38 pour la première année, ils sont au total 37 stagiaires qui ont été formés cette année en vue de l’obtention de la licence D IHF.

Nel Charbel KOFFI

Articles Similaires

Bénin : Le point complet de la 4ème journée de la Super Ligue Pro avec Buffles qui trébuche

Akkilou YACOUBOU

Emission « Week-end à tout vent » sur Radio Tokpa : Michel Dussuyer dévoile ses nouvelles ambitions pour le Bénin

Akkilou YACOUBOU

Retrait de photos avec le maillot du Bénin sur sa page Facebook : Jodel Dossou s’explique

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR