Le Béninois Libéré
Image default
Economie

2ème conférence trimestrielle de l’IAJP/COL’économie mondiale et la coopération internationale en Afrique décryptées par le Professeur John Igué

La question de l’économie mondiale et de la coopération internationale est d’une importance capitale pour les pays africains, qui font face à de nombreux défis dans ce domaine. Et pour démarrer un nouveau trimestre, l’Institut des Artisans de Justice et de Paix (IAJP) qui a mis la question de la coopération internationale au cœur de l’année 2024, a organisé une conférence sociale sur le thème : « L’économie mondiale et les défis de la coopération internationale dans les pays africains ». Ceci pour avoir un regard scientifique sur l’économie africaine. Et c’est ce que le père Éric Aguénounon a expliqué tout en mettant un accent particulier sur les motivations du choix de ce thème avant de souhaiter un bon moment d’échanges à tous.

Cette conférence qui s’est tenue sous la modération de Affouda AGUE, journaliste à l’Ortb, le jeudi 18 avril 2024 au Centre de Recherche et de Formation « Le Chant d’Oiseau » à Cotonou, a eu pour invité le Professeur John O. Igué, Professeur de Géographie, ancien ministre de l’industrie et des petites et moyennes entreprises, et Directeur scientifique du Laboratoire d’Analyse Régionale et d’Expertise Sociale (LARES).

En effet, si Afrique est toujours en mode sous-développés, les raisons ne relèvent pas seulement de la chute de Naira du Nigeria, de la cherté de vie ou encore moins de la flambée du prix des produits agricoles, mais d’une série de crises qui proviennent de la nature et des erreurs humaines comme le réchauffement climatique et autres.

Pour le conférencier, ce thème est un sujet commun qui préoccupe depuis toujours les intellectuels africains soucieux du développement du continent.

Dans son exposé, le professeur Igué a structuré son exposé autour de trois principaux axes. Dans un premier temps, il a dressé un panorama de la situation économique actuelle, caractérisée par la domination de quatre pôles économiques majeurs : les États-Unis, la Chine, la Russie et l’Europe. Sur ce point, il s’est ensuite focalisé sur les deux puissances économiques les plus influentes du moment : les États-Unis et la Chine.

Concernant les États-Unis, première puissance mondiale, Igué a souligné les trois piliers de leur réussite : la liberté, le savoir et la puissance militaire et technologie. Cependant, il a également mis en évidence deux faiblesses majeures : la concurrence croissante avec la Chine et les dettes colossales accumulées.

S’agissant de la Chine, l’invité a mis en exergue sa récente réussite fulgurante attribuée à des facteurs tels que la main-d’œuvre bon marché, une organisation rigoureuse et une politique d’imitation systématique des technologies étrangères. Cependant, il a également évoqué des points de fragilité potentiels, comme la dépendance excessive au marché américain.

Le professeur Igué a ensuite abordé la situation des pays sous-développés, en particulier africains, caractérisée par une économie de dépendance fondée sur l’exportation de matières premières. Il a identifié le grand défi de la transformation structurelle des économies africaines comme un élément clé pour un développement durable et inclusif.

Selon l’analyse du conférencier, ces difficultés obligent les pays africains à repenser leurs stratégies économiques et à abandonner les modèles obsolètes. Il a ainsi plaidé pour une coopération plus juste et plus équitable entre les nations, en tenant compte des réalités et des besoins spécifiques de chaque pays.

Le conférencier a conclu son exposé en plaidant pour un renforcement de la coopération internationale. Il a appelé à une coopération plus juste et plus équitable entre les nations qui ont la nécessité de prendre en compte les besoins et les aspirations des pays en développement.

Par ailleurs, la conférence a été suivie d’un débat riche et constructif, au cours duquel les participants ont pu poser des questions et partager leurs réflexions sur les thématiques abordées.

Dans son allocution de fin pour remercier les participants, le père Abbé Éric Aguénounon a fait savoir que cette initiative s’inscrit dans une démarche d’informer et de sensibiliser le public sur les enjeux économiques majeurs auxquels le monde est confronté aujourd’hui.

Vignon Justin ADANDE

Articles Similaires

Présentation du Pag 2021-2026 aux entreprises : Wadagni explique les avantages du programme au secteur privé

Akkilou YACOUBOU

Bénin : Des investisseurs étrangers satisfaits des travaux à la Gdiz

Akkilou YACOUBOU

Performances 2021 du Service Régional de Lutte contre la Fraude: Marcellin Laourou et ses collaborateurs rendent grâce à l’Eternel

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR