Le Béninois Libéré
Image default
Culture

8ème colloque des sciences, cultures et technologies à l’UAC : La valorisation des savoirs endogènes au cœur des échanges

L’amphithéâtre Idriss Deby Itno de l’Université d’Abomey-Calavi a servi de cadre dans la matinée de ce lundi 25 septembre 2023 à la cérémonie du lancement du 8ème colloque scientifique international de l’Uac. Le top des activités a été donné par la ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Eléonore Yayi Ladékan.


Ainsi, pendant 5 jours d’intenses réflexions, 1171 intervenants dont des experts, des chercheurs, des universitaires, et autres acteurs du monde culturel du Bénin et d’ailleurs vont mener des réflexions autour de la thématique « Valorisation des savoirs endogènes, gage d’un développement durable ». Ceci pour permettre de définir les bases d’un développement basé sur les savoirs de nos ancêtres. Selon le président d’organisation, Valentin Wotto, ce colloque intervient au moment où le continent africain fait face à des défis multiples dans la perspective de son développement. Et c’est pourquoi il est important pour les chercheurs de toutes les sensibilités scientifiques confondues de se mettre à l’œuvre et de réfléchir profondément pour exhumer des profondeurs de l’Afrique les ressources scientifiques susceptibles de l’aider à se développer.
Dans son allocution, le recteur de l’Uac Félicien Avlessi a justifié le choix de ce thème. «En plaçant les savoirs endogènes en ligne de mire de son 8ème colloque des sciences, cultures et technologies couplé aux doctoriales, l’Uac s’inscrit dans un processus dont les premiers jalons ont été posés déjà à l’occasion de la rentrée solennelle du 28 octobre 2022 et, quelques mois plus tard, lors de la première édition des Journées des sciences et de l’innovation, en décembre 2022.» A-t-il dit.
Quant à la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Eléonore Ladékan Yayi, elle a ajouté que ce thème s’inscrit en droite ligne des réformes en cours en matière de recherche et innovation au Bénin dans la mesure où il contribue à la transformation du système de recherche et d’enseignement dans les universités pour la production de preuve avérée de leur contribution au développement économique, sociale et durable. Les résolutions issues de ces journées de réflexions contribueront à raviver la mission d’exploration des récentes avancées dans les domaines scientifiques, de discuter des défis actuels et futurs et de renforcer les bases d’une collaboration entre les chercheurs et les utilisateurs des produits et solutions pour la construction d’un mieux-être pour tous.
A ces journées, les participants bénéficieront 956 communications dont 913 communications orales et 43 posters pour le colloque ; 347 communications orales et 78 présentations de posters sans oublier les 80 candidatures du concours «Ma thèse en 180 secondes» pour les doctoriales. 70 stands sont aussi installés pour l’exposition des innovations scientifiques et technologiques.

Vignon Justin ADANDE

Articles Similaires

Lewis Howard Latimer, l’ingénieur afro-américain qui a perfectionné l’ampoule d’Edison

Akkilou YACOUBOU

Bénin : L’exposition diptyque fait un tour au Maroc

Akkilou YACOUBOU

Coopération muséale et patrimoniale : L’exposition art du Bénin à Rabat au Maroc prolongée en juin

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR