Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Allégations mensongères sur le Bénin : Gbadamassi établit un diagnostic inquiétant pour Kèmi Séba

«Kèmi Séba est un amuseur de la galerie, un vrai cancre qu’il faut vite guérir »

« L’armée française a engagé des légionnaires, noirs de peau, qui se font passer pour des militaires béninois et qui forment une partie de la population qu’ils ont réussi à manipuler, à instrumentaliser et à faire croire que l’ennemi, c’étaient des pays qui, comme par hasard, s’opposaient à l’influence française. Des pays comme le Niger, des pays comme le Mali, des pays comme le Burkina Faso». Ainsi que parlait le soi-disant panafricaniste béninois, Stellio Gilles Robert Capo Chichi connu sur le pseudo Kèmi Séba au cours d’une audience avec le Général Abdourahamane Tiani et les hauts responsables de la junte au pouvoir au Niger.
Ces affirmations mensongères ne sont pas les bienvenues dans le rang de plusieurs autorités béninoises qui estiment que c’est une fausse histoire inventée par Kemi Séba pour soutirer de l’argent au Général Abdourahamane Tiani.
Tout comme ces autorités qui ne sont pas d’accord avec le soi-disant panafricaniste Kèmi Séba, l’He Rachidi Gbadamassi estime que ce dernier est « un amuseur de la galerie, un vrai cancre qu’il faut vite guérir ».
Pour lui, un vrai béninois ne peut affirmer de tels propos pour jeter de l’opprobre sur son pays pour des intérêts personnels.  » Kèmi Séba est un apatride en perdition qui déblatère sur son pays d’origine pour gagner sa vie ».
Ces déclarations incriminées et condamnées par l’opinion publique étaient certainement pour plaire aux autorités de Niamey, en même temps « séduire les esprits faibles qui se nourrissent de discours pompeux des intellectuels tarés qui se prennent pour des érudits et surtout pour manger ».
Pour ce faire, l’He Gbadamassi a trouvé qu’au vu de la gravité de ces propos, il est nécessaire de faire un test d’ADN à Kèmi Séba, le prétendu panafricaniste qu’il qualifie de « cancre », « des spécialistes du buzz.’’ Il propose qu’on le déchoie de sa nationalité béninoise s’il en a véritablement.
Pour lui, il s’agit d’un inconséquent qui « aveuglé par sa haine contre Talon et la France n’hésite pas à détruire l’image de son pays.

Gbadamassi lance un défi à Séba : soit il fournit des preuves de ses allégations devant les autorités nigériennes, soit il présente publiquement ses excuses au président Patrice Talon et au peuple béninois. Gbadamassi suggère également que le gouvernement béninois traduise Séba en justice.
Car, il faut empêcher la jeunesse de suivre ‘’ces vendeurs d’illusion qui n’ont comme objectif que de se sucrer sur le dos des pauvres populations souvent haletées par des discours vaseux et nauséabonds »
Pour finir, Gbadamassi s’adresse à la jeunesse béninoise et africaine, les exhortant à ne pas suivre « ces vendeurs d’illusion » dont les discours « ne visent qu’à s’enrichir sur le dos des populations pauvres ».

Vignon Justin ADANDE

Articles Similaires

Préparatifs des législatives de 2023: Djogbénou et les candidats de l’Upr en communion avec Dieu

Akkilou YACOUBOU

Conseil des ministres : Les grandes décisions de ce mercredi 13 juillet 2022

Arnaud KOUMONDJI

Bénin : Le bilan des activités de Amnesty international en 2022

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR