Le Béninois Libéré
Image default
Société

Aristide Adjinacou à la  tête de la direction générale de l’ANIP : Tout sur celui à qui incombe la responsabilité de sauver l’honneur des Béninois

Le président Talon ne néglige pas les préoccupations de son peuple, comme en témoigne sa récente décision de remplacer le Directeur général rwandais de l’Agence nationale d’identification des personnes (ANIP)  par un Béninois.

Un an quelques mois à la tête de l’Agence nationale d’Identification des Personnes (ANIP), l‘ancien maire de Kigali, capitale du Rwanda Pascal Nyamulinda a démissionné ce mardi de son poste de directeur général de l’Anip. or, à l’annonce de sa nomination en 2023, Pascal Nyamulinda a été au cœur d’une grosse polémique, obligeant le gouvernement à aller s’expliquer devant la représentation nationale et à la Cour constitutionnelle.

A la grande surprise, quelques heures après sa démission, le choix a été porté sur un jeune Béninois, Aristide Adjinacou. Sa nomination marque un changement significatif. Puisque Pascal Nyamulinda, le désormais ancien Directeur général de l’Anip est un expatrié dont sa nomination avait suscité de polémiques.

Cette décision de nommer un jeune Béninois à la tête de l’Anip qui a été saluée par de nombreux citoyens, va mettre fin aux critiques à l’égard du chef de l’État Patrice Talon qui avait nommé des expatriés à des postes clés de l’administration.

Un Béninois à la tête de l’ANIP est un honneur et une fierté. Pour sauver cet honneur des Béninois, la balle est désormais dans le camp de Aristide Adjinacou, qui va devoir faire ses preuves à tête de cette agence sensible de souveraineté nationale pour prouver que le Bénin a des compétences pour gérer cette agence. Puisqu’au finish pour faire avancer une entreprise, il faut de la compétence avérée. En tout cas, c’est à lui seul que revient désormais de prouver sa capacité à gérer efficacement cette agence cruciale pour la souveraineté nationale. Puis que la compétence est essentielle pour faire progresser une organisation, et il reste à voir si le nouveau directeur sera à la hauteur de cette tâche.  »Rien ne se fait au hasard. » Dit-on.

Wait and see !

Qui est Aristide Adjinacou ?

Récemment nommé membre du conseil d’administration du CHIC, il est l’actuel Directeur du Pôle Système d’Information et Digitalisation à l’Agence des Systèmes d’Information et du Numérique (ASIN).

Avec une vingtaine d’années d’expériences professionnelles dans les nouvelles technologies au cours desquelles il a fait ses preuves en travaillant avec des groupes internationaux. Aristide Adjinacou a piloté la transformation digitale du groupe Europcar.

Il a également dirigé la Recherche & Développement de la branche entreprise du groupe Alcatel-Lucent au niveau global.

Ingénieur (ISEN) et MBA (ESSEC) accompagné des certificats en « Leading Digital Transformation » (HEC-Mines Paris Tech) et « Artificial Intelligence implications for Business Strategy » (MIT), Aristide Adjinacou a piloté des équipes aussi bien en Chine, en Inde, en Russie, en France qu’aux États-Unis.

Vignon Justin ADANDE

Articles Similaires

Dialogue Mondial des Jeunes : L’éducation au cœur des échanges

Vignon Justin ADANDE

Bénin : un réseau de vol et de recel d’aluminium sur le chantier démantelé

Vignon Justin ADANDE

Bénin : Un faux médecin arnaque un vrai médecin

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR