Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Bénin : A quand une rencontre Talon-Presse nationale ?

« La confiance, c’est comme un papier. Une fois qu’il a été froissé, il ne peut plus être parfait. » Enseigne une sagesse. Et cela devrait amener le gouvernement du président Patrice Talon à savoir se méfier des médias étrangers au détriment de ceux nationaux et surtout privés à qui on ne fait pas confiance pour faire le job.

A voir la démonstration du porte-parole du gouvernement, Wilfried Léandre HOUNGBÉDJI, pour démentir la supposée construction d’une base militaire française près de la ville de Kandi évoquée un enregistrement audio de l’émission « Revue de Presse Africaine » de la Radio France Internationale (RFI) du mardi 26 septembre 2023, devenu viral sur les réseaux sociaux, on se finit par se dire qu’on ne refuse de dire au président Talon la vérité. Et c’est la Direction de communication de présidence qui devrait faire se job. Car avoir été dans cette corporation pour certains ou plus pour le grand nombre surtout le patron de cette direction, le bon sens, c’est d’œuvrer pour que le président Talon échange souvent avec la presse nationale que les médias étrangers. C’est cela la vérité.

Vous avez beau amener ces médias sur les fronts de la lutte contre le terrorisme dans le Nord-Bénin en croyant faire votre politique, ils reviendront par relayer ce qu’ils pensent vrai. Difficilement, on pourra croire qu’ils n’ont pas pris par Kandi et autres avant le front de la zone des 3 frontières ou les parcs W ou de la Pendjari pour voir ce qu’il se fait au niveau du tourisme.

Mais ici, on ne voit que le contrat qu’on a avec certains médias or ce n’est cela qui permet de tout faire pour soigner l’image du président ou le mettre en valeur. Et d’ailleurs, ne dépense pas plus avec les medias étrangers que ce qu’on donne à ceux sous contrat ? Autrement dit, il y a beaucoup à faire et à gagner en travaillant avec les médias du pays dans ce sens pour obtenir plus que ce qui est mis ailleurs.

Après tout, sur qui se rabat-on pour sauver les meubles, lorsque les médias étrangers, cassent la baraque avec des informations fausses ? La presse nationale privée bonne pour ce sale boulot. La DircCom a beaucoup à combler les attentes pour que  Talon revienne vers cette dernière avec des échanges de temps en temps. Il ne s’agit pas uniquement des médias publics ici mais aussi privés à solliciter pour l’atteinte des objectifs. C’est cela vérité. Dure mais vraie.

Akkilou YACOUBOU

Articles Similaires

Après sa rencontre avec ses deux blocs : LA RÉVISION DE LA CONSTITUTION PLUS QUE JAMAIS ACTEE

Aboubakar TAKOU

La Une du Jeudi 22 Avril 2021

Akkilou YACOUBOU

Suspension de Athanase Aguiya et Olivier Picorot Degbevi : Ayadji déparasite le Moele-Bénin

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR