Le Béninois Libéré
Image default
Société

Bénin : Pour la commercialisation de faux médicaments, une femme risque gros

Une femme résidente à Lokossa a comparu devant la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) ce lundi 3 juin 2024 pour exercice illégal en pharmacie. Cette dernière a été arrêtée dans sa boutique de vente de divers à Lokossa car la police a reçu des informations sur cette pratique illégale qui a été interdite par le gouvernement depuis longtemps, qu’est la vente de faux médicaments.

En effet, selon les informations de Bip radio, devant la Cour, elle aurait déclaré avoir arrêté cette activité depuis cinq ans et ajoute que ce qui se trouvait dans le magasin était les restes de son stock qu’elle n’a pas pu brûler. Son avocat à ses côtés a plaidé pour sa mise en liberté provisoire afin de le permettre d’aller se faire soigner. Une demande qui a été rejetée par le ministère public et lui donne deux ans d’emprisonnement dont un an ferme, un million d’amende et la destruction des produits scellés.

Le délibéré est prévu pour le 24 juin prochain, selon la même source.

Alassane IMOROU SANDA

Articles Similaires

Conférence de presse du gouvernement : Léandre Houngbédji et Didier Tonato décryptent les 100 jours de Talon

Arnaud KOUMONDJI

Bénin : Le ministre Salimane Karimou exprime ses connaissances aux familles suite au drame de l’EPP Dassagaté

Akkilou YACOUBOU

Afrique : le Programme Readiness régional officiellement lancé

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR