Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Bénin : Faridath Naro Assouma indique le chemin des priorités des populations à Boni Yayi

Les agissements du président d’honneur du parti Les démocrates et des siens dans la 8ème circonscription électorale en général et à Parakou en particulier, ne sont pas du goût de la leader du Bloc républicain de la zone, Faridath Naro Assouma, membre du Bureau Politique dudit parti. « Il faudra arrêter de considérer nos populations de Parakou et environs comme de stupides brebis sous le règne du Sauveur. » Déplore-t-elle en trouvant qu’il y a mieux à faire pour Yayi et son parti au lieu des jérémiades dans lesquelles ils s’illustrent.

C’est pourquoi elle fait une exhortation à leur endroit. « Dites aux Démocrates et à leurs députés d’aller proposer des lois à l’assemblée et d’accélérer les projets de développement de nos localités s’ils le peuvent. Dites-leur d’apprendre à faire des critiques constructives et non de mener nos braves jeunes dans le péché de l’ignorance infligé par un Pasteur Choriste dont l’inspiration devrait se limiter à évangéliser ses adeptes dans les Églises ou alors créer une Fondation caritative. » lance celle qui est connu pour ses action à l’endroit des populations et surtout les jeunes et femmes pour leur autonomisation à travers l’entrepreneuriat et autres. Et c’est fort de cela qu’elle trouve que Yayi et Les démocrates sont en total déphasage des réalités des populations de Parakou et environs.

Ci-dessous l’intégralité de son adresse à leur endroit.

Dites à Boni Yayi de se calmer : Parakou n’est pas un cirque de clowns.

La jeunesse de Parakou a bien grandi et aujourd’hui, elle comprend ses priorités de développement qui vont au-delà des tournois de football. Il faudra arrêter de berner les populations en leur montrant que le pouvoir en place ne fait rien de bon alors que vous n’êtes pas capable en cette saison pluvieuse, d’aller sensibiliser nos jeunes sur l’entreprenariat agricole et la lutte contre la cybercriminalité. Tout ce que vous trouvez à présent comme fanfaronnade est d’inciter nos populations à l’oisiveté et des soulèvements pour soutenir le Niger. Il faudra arrêter de considérer nos populations de Parakou et environs comme de stupides brebis sous le règne du Sauveur. Dites aux Démocrates et à leurs députés d’aller proposer des lois à l’assemblée et d’accélérer les projets de développement de nos localités s’ils le peuvent. Dites-leur d’apprendre à faire des critiques constructives et non de mener nos braves jeunes dans le péché de l’ignorance infligé par un Pasteur Choriste dont l’inspiration devrait se limiter à évangéliser ses adeptes dans les Églises ou alors créer une Fondation caritative.

Le Président Patrice Talon n’a jamais évoqué une guerre contre le Niger. Le Niger est un pays frère et ami. Autrement, le Bénin n’aurait pas investi 600 Milliards de FCFA dans le projet Pipeline qui assouvira les besoins des populations en Pétrole. S’il y a guerre au Niger, c’est tout un investissement du pays qui s’évapore. Notre Président a pour objectif principal de restaurer la Démocratie au Bénin comme au Niger en dénonçant les coups d’états. Un coup d’Etat a rarement fait de bien au citoyens du pays. Les débuts peuvent avoir l’air exaltant mais nous ne savons jamais quel démon se cache derrière la nouvelle prise de pouvoir. J’invite notre jeunesse à une prise de position réfléchie malgré toute l’intoxication faite sur les différents sujets d’actualité.

Articles Similaires

Présidence de l’Adecob: Inoussa Chabi Zimé succède à Garba Yaya

Akkilou YACOUBOU

1ère session de la commission Économie et Finances Locale : La durabilité financière de l’ANCB au cœur des débats

Akkilou YACOUBOU

Bénin : L’adresse de Djogbenou à ses militants

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR