Le Béninois Libéré
Image default
Benin

Bénin : Fin de la première étape du processus de recrutement des enseignants du supérieur

La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Eléonore Yayi Ladékan, a tenu un point de presse ce vendredi 10 mai 2024, dans l’enceinte du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESRS). Objectif, faire le point sur la constitution du fichier national des aspirants au métier d’enseignant du supérieur.

En effet, suite à une séance ayant rassemblé les aspirants, les recalés et les nouveaux docteurs dans le cadre du processus d’admission sur la plateforme des aspirants enseignants, une conférence de presse a été organisée. La ministre a reconnu le besoin de recruter davantage d’enseignants universitaires. Elle a signalé qu’auparavant, il était compliqué de devenir enseignant du supérieur car les personnes bien placées favorisaient leurs proches. Afin d’éviter cette situation, le ministère s’est fixé pour objectif de garantir la transparence dans  ce processus.

Selon elle, des difficultés sont observées à chaque lancement de ce processus. C’est pour pallier ces obstacles que le ministère a entamé ce processus, avec pour objectif de réduire les inégalités rencontrées par certaines personnes.

Avant le lancement du processus, un séminaire national présidé par le chef de l’État a été organisé. À l’issue de ce séminaire, le processus a été mis en place. Le ministère a ensuite publié la liste définitive des personnes retenues. Parmi les 3542 participants, 1219 ont été sélectionnés lors de la première annonce. Suite à cette publication, certains candidats non retenus pour diverses raisons ont formulé des recours qui ont abouti, augmentant ainsi le nombre d’admis à 1402. ‘’Nous sommes ici aujourd’hui car nous avons franchi la première étape de ce processus’’, a-t-elle expliqué.

Le processus de recrutement comprendra des tests pour évaluer les aspirants dans leur domaine de spécialisation avant de les recruter, les former et les mettre à disposition des universités et des institutions. ‘’Être dans le fichier n’est pas suffisant, il faut être capable de mettre ses compétences à disposition des institutions’’, a-t-elle souligné.

Quant à Brice Sohou, docteur en géographie, il souligne que le président de la République a une fois de plus démontré qu’il était possible d’effectuer un recrutement correct à l’université publique, expliquant ce qu’est un aspirant. ‘’Un aspirant est un Docteur ou un Master sélectionné sur la plateforme des aspirants au métier d’enseignant supérieur’’, a-t-il affirmé.

La ministre a exprimé sa gratitude envers les diférents acteurs qui ont contribué à la création de ce fichier, et en particulier envers le chef de l’État pour son soutien à son initiative visant à instaurer la transparence dans ce processus administratif.

Jean De Dieu TRINNOU

Articles Similaires

Financement de la production agricole : Le Bénin signe un accord de 12 milliards de francs CFA

Akkilou YACOUBOU

Bénin : 05 communes bénéficient d’un projet de construction d’infrastructures socio-communautaires

Akkilou YACOUBOU

Rencontre des entrepreneurs 2022 : Patrice Talon fait des révélations

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR