Le Béninois Libéré
Image default
Politique Société

Bénin : Réorganisation du secteur funéraire par le gouvernement

Le gouvernement du président Patrice Talon a décidé de renforcer les textes de réglementation en vigueur au Bénin dans le secteur funéraire ce mercredi 19 juin 2024.

En effet, cette décision est prise en Conseil des ministres suite aux constats de plusieurs insuffisances relevées par l’Exécutif. Le Conseil estime qu’après 30 ans d’application, ce texte est obsolète et inapproprié au regard des évolutions du secteur et des exigences d’actualisation car l’arrêté interministériel qui régit le secteur funéraire ne réglemente que les activités de pompes funèbres par les entreprises privées date du 23 février 1995.

Selon le compte rendu du conseil, l’arrêté interministériel n’aborde pas la gestion des cimetières qui a été à l’origine « des situations conflictuelles enregistrées ces dernières années ». Le conseil note également de graves lacunes notamment en ce qui concerne le respect de l’intégrité physique, de la mémoire des défunts et des manquements en matière de protection de l’environnement. « En raison de ces insuffisances, il urge de renforcer la réglementation aux fins de réorganiser le secteur funéraire en le mettant aux normes et standards requis en matière de santé, d’hygiène, d’assainissement et d’environnement en vigueur au Bénin », a justifié le gouvernement. C’est pourquoi il annonce la prise d’un décret pour mettre de l’ordre dans le secteur. « Le présent décret instaure donc des innovations qui s’appliquent à la catégorisation de ces activités, la fixation des normes techniques, sanitaires et environnementales applicables à la création, la gestion des pompes funèbres, des funérariums, des crématoriums et des cimetières », informe l’Exécutif. Le nouveau texte prévoit également les qualifications minimales requises pour opérer dans ce domaine et les sanctions encourues par les contrevenants aux règles édictées.

Le conseil a instruit les ministres concernés par le sujet à prendre toutes dispositions utiles à l’application effective de la nouvelle réglementation.

Samiratou KASSOUMOU

Articles Similaires

Audience au cabinet du Médiateur de la République : Salvator Niyanzima reçu par Pascal Essou

Vignon Justin ADANDE

Bénin/Même depuis sa cellule : L’atypique Joël Aïvo sauve des vies

Vignon Justin ADANDE

Sortie du professeur Théodore Holo sur une chaîne étrangère:  » Nous devons savoir raison gardée. » dixit Ernest Guillaume Sossou sur E-Télé

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR