Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Bénin/répression des infractions au code de la route : Les recommandations de l’Up le renouveau au gouvernement

Face aux cas d’excès constatés depuis quelques temps dans la répression des infractions au code la route qui viennent ternir la valeur fondamentale de l’opération qu’est assurer la protection de la vie du citoyen, l’Union Progressiste le Renouveau à travers sa Haute Direction Politique, a eu une séance de travail avec Alassane Seibou, ministre de l’intérieur et de la Sécurité publique le mardi 16 Avril 2024, sur la question.

Occasion pour les membres de la Haute Direction de l’UPR et le ministre Séidou d’échanger sur la mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière de sécurité routière, le contrôle et la répression des infractions liées au non port de casques.

Fort de ces échanges, le parti a sorti un communiqué pour faire part de ses recommandations au gouvernement car ‘’… les cas d’excès constatés et dénoncés, quoiqu’exceptionnels, nuisent plus qu’au profit que cette politique est sensée  apporter au bien-être de la population’’ dit le communiqué.

Mieux, il n’a pas manqué d’inviter les populations ‘’à une conscience républicaine accrue de la protection de la vie et de la sûreté individuelle et collective dont les fonctionnaires de police sont le garant et, de la part de ceux-ci, au professionnalisme par le respect strict des citoyens.’’

Lire ci-dessous  l’intégralité de ce communiqué.

Communiqué

Le mardi 16 avril 2024, la Haute Direction Politique a tenu une séance de travail avec M. Alassane       SEÏBOU, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique sur la mise en œuvre de la politique du Gouvernement en matière de sécurité routière, en particulier, le contrôle et la répression des infractions relatives à la violation de l’obligation du port du casque par les usagers de la route en République du Benin.

Apres avoir été entretenus par le Ministre sur le dispositif légal, du contexte opérationnel de la prévention et de la répression de ces infractions, les membres de la Haute Direction Politique ont évoqué avec ce dernier les préoccupations des citoyens sur le déroulement de cette opération, dont la nécessité n’est pas à discuter en raison de la valeur fondamentale qu’est la vie du citoyen dont elle vise à assurer la protection.

Toutefois, les cas d’excès constatés et dénoncés, quoiqu’exceptionnels, nuisent plus qu’au profit que cette politique est sensée  apporter au bien-être de la population.

À l’issue des échanges, la Haute Direction Politique recommande au Gouvernement :

1) de mettre fin aux dérives constatées et de les prévenir par  la professionalisation de l’intervention des fonctionnaires de police;

2) de réduire substantiellement le montant des amendes et renforcer la politique de sensibilisation des citoyens;

3) d’agir afin de rendre l’accès aux casques universels et qualitatifs, au moyen de mesures incitatives à leur acquisition.

L’Union Progressiste le Renouveau appelle de la part des citoyens, à une conscience républicaine accrue de la protection de la vie et de la sûreté individuelle et collective dont les fonctionnaires de police sont le garant et, de la part de ceux-ci, au professionnalisme par le respect strict des citoyens.

Fait à Cotonou le 21 avril 2024

Le Secrétaire Général

Gérard GBÉNONCHI

Articles Similaires

Bénin-Chine : Le Boc Républicain renforce ses liens avec le Parti Communiste chinois

Vignon Justin ADANDE

Bénin : Liste de toutes les nominations à la Cour constitutionnelle et dans trois ministères de ce mercredi

Akkilou YACOUBOU

BÉNIN/Critère d’implantation des péages et fixation des prix: Le ministre Tonato fait des clarifications

Arnaud KOUMONDJI

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR