Le Béninois Libéré
Image default
Société

Bénin : Une nouvelle tête au poste de DG ABeGIEF

Lors du Conseil des ministres du mercredi 19 juin 2024, le nouveau Directeur général, Yousoufou ADAM a été porté à la tête de l’Agence béninoise de Gestion intégrée des Espaces frontaliers (ABeGIEF). Il est un ancien membre de la maison qui a déjà été Directeur technique du département de la Coopération transfrontalière depuis 2014.

En effet, selon les mesures individuelles prises par le Conseil des ministres, le nouveau Directeur général de l’Agence Béninoise des Espaces Frontaliers (ABéGIEF) est Youssoufou ADAM. Ayant une expérience de plus d’une décennie et ayant été formé par le Dr Marcel Ayité BAGLO, il succède à ce dernier pour diriger les Espaces frontaliers du Bénin.

L’ABeGIEF a été créée en décembre…

[05:16, 20/06/2024] DP Béninois Libéré: Bénin : Bientôt la création de l’Autorité du fleuve Mono

Après études, les députés de la neuvième législature du Bénin, sous le leadership du Président Louis Gbèhounou Vlavonou ont adopté en leur séance plénière de ce mercredi 19 juin 2024, le projet de loi portant autorisation de ratification de la Convention portant statut du fleuve Mono et création de l’autorité du bassin du Mono, signée à Cotonou, le 30 décembre 2014.

Il faut souligner qu’à chaque étape, le gouvernement à travers son ministre de la justice a donné des réponses aux préoccupations de certains députés.

[05:42, 20/06/2024] DP Béninois Libéré: Assemblée nationale : une nouvelle loi sur la Commission béninoise des droits de l’homme (CBDH) adoptée

L’Assemblée nationale du Bénin, présidée par Louis Gbèhounou Vlavonou, a adopté le 19 juin 2024, une nouvelle loi concernant la Commission béninoise des droits de l’homme (CBDH) dans le but de renforcer la promotion et la protection des droits de l’homme. Cette loi a été approuvée par 81 voix pour, 28 contre et 0 abstention, lors de la session plénière en cours où d’autres textes législatifs importants ont été votés.

En effet, cette loi qui a pour objectif de moderniser et de consolider l’institution, a été proposée par la Commission des lois, de l’administration et des droits de l’homme dont le président est l’honorable Orden Alladatin. Les principaux aspects de cette réforme comprennent la révision de la composition et du fonctionnement de la commission et la mise en conformité de la procédure de sélection des candidats aux Principes de Paris et de réduire le nombre de membres de la commission.

Le nouveau texte de loi requiert des profils spécifiques pour les membres de la CBDH, notamment un enseignant universitaire en droit, psychologie ou sociologie avec une expérience minimale de 10 ans dans les droits de l’homme, un avocat spécialisé en droit pénal avec une expérience de 10 ans, un médecin spécialisé en droits de l’homme avec 10 ans d’expérience, et d’autres experts avec des qualifications spécifiques et une expérience pertinente dans divers domaines liés aux droits humains.

Cette initiative prouve l’engagement de l’Assemblée nationale en faveur de la protection des droits fondamentaux des citoyens béninois et de transformer le Bénin en un pays plus respectueux des droits de l’homme.

Jean De Dieu TRINNOU

Articles Similaires

Bénin : Voici la liste des candidats présélectionnés pour le concours des fonctions administratives et techniques des communes

Akkilou YACOUBOU

Bénin : L’opération de déguerpissement des occupants illégaux des domaines publics effective à Cotonou

Vignon Justin ADANDE

Criet : La surprenante révélation d’un militaire de l’armée béninoise

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR