Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Blocage de l’embarquement du pétrole nigérien par le Bénin : Talon encouragé par ses compatriotes doit tenir bon

Que penseraient les populations ou les politiques si le Bénin n’avait pas décidé de bloquer l’embarquement du pétrole nigérien à partir de la plateforme de Sèmè-Podji ? Que le président Patrice Talon préfère se faire du beurre sur le dos des populations qui souffrent de la fermeture des frontières côté nigérien ?

Ou qu’il a préféré jouir des mannes du pétrole nigérien au détriment de la souffrance des populations à cause de l’incohérence des militaires de Niamey ? Ou autres situations mettant en cause le président Talon et ressortant la souffrance des populations ?

En effet, dans la vie, il faut savoir être cohérent dans sa démarche. Et en politique, cela l’est davantage. On ne saurait continuer à être en deal avec quelqu’un qui ne voit que son seul bonheur. Dans le cadre du projet Pipeline Niger-Bénin dont le pétrole coule et finit sa course au terminal de Sèmè, ajouté au contexte de fermeture des frontières par le Niger, il n’y a pas meilleure décision à prendre pour un Etat qui se respecte que celle que le gouvernement béninois a prise lundi dernier. Cela démontre tout le respect que le gouvernement Talon a pour ses populations. C’est l’honneur du peuple béninois qui est ainsi préservé.

Car celui du régime militaire qui surfe sur le populisme en faisant croire à leur peuple qu’ils n’ouvrent pas la frontière à cause d’une prétendue présence française au Bénin, devrait aussi supposer que cette présence française si il y avait ici, pourrait aussi pas nuire à son pipeline. Mais, non. La junte ne voit pas cela ainsi parce que ce sont ses intérêts qui sont à ce niveau-là. Donc, il faut continuer à se faire de l’argent tout en bafouant l’honneur du Bénin avec la fermeture de ses frontières avec le Bénin. Une politique du deux poids deux mesures, que l’homme de poigne, Patrice Talon, a jugé inappropriée. D’où cette décision salvatrice et signe de défense de l’honneur du pays renforcée par l’interdiction de sortie du maïs jusqu’à nouvel ordre du territoire national.

En définitive, on ne peut que saluer celui qui défend les intérêts de son pays. Talon est dans cette dynamique et on ne peut que l’encourager à tenir bon.

Articles Similaires

Criet/ affaire Bada: LES 03 POLICIERS, ET LA SŒUR DE BADA DEPOSÉS

Arnaud KOUMONDJI

Libération de Reckya Madougou, Joël Aivo et autres : Talon donne sa position sur la loi d’amnistie

Vignon Justin ADANDE

Les gros mensonges de la vice-présidente Talata: ELLE DIT ÊTRE LE SECOND CHEF DE L’EXÉCUTIF

Aboubakar TAKOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR