Le Béninois Libéré
Image default
Société

Célébration de la journée mondiale de la liberté de presse : le message de l’UNaMEL-Bénin aux journalistes

Dans le cadre de la journée mondiale de la liberté de presse, le président de l’Union Nationale des Médias en Ligne du Bénin (UNaMEL-Bénin), Barnabas OROU KOUMAN a lancé un appel aux hommes des médias. Ceci à travers une déclaration en date du jeudi 02 mai 2024.

Marc ASSOGBA (Stag)

Lire l’intégralité de la déclaration.

JOURNEE MONDIALE DE LA LIBERTE DE LA PRESSE

DECLARATION DU PRESIDENT DE L’UNION NATIONALE DES MEDIAS EN LIGNE DU BENIN (UNaMEL-Bénin)

Chers confrères journalistes,

En ce jour du 3 mai, consacré à la célébration de la liberté de la presse partout dans le monde, nous professionnels des médias au Bénin, ressentons une fois de plus, un profond plaisir à vivre des moments de réflexions prospectives sur notre corporation. L’institution du 3 mai comme Journée Mondiale de la Liberté de la Presse, faut-il le rappeler, est entre autres, le fruit d’un long combat mené par des journalistes africains qui, lors de la vingt-sixième session de la Conférence générale de l’UNESCO en 1991, ont proclamé la déclaration de Windhoek sur le pluralisme et l’indépendance des médias. Leur détermination a participé à consacrer l’institution par l’Assemblée Générale des Nations Unies en 1993, de la Journée mondiale de la liberté de la presse. Et dès lors, des efforts colossaux ont été déployés jusqu’à ce jour par différents acteurs pour faire garantir ce droit, indispensable pour l’exercice de cette profession de grande noblesse.

Chers confrères !

Au Bénin, dans notre cher et beau pays, quel est l’état des lieux qu’il faut faire des questions de liberté de la presse à cette date ? En cette occasion solennelle, il est important de rappeler que l’évolution de la technologie avec l’avènement des nouveaux médias a provoqué un déclic dans la politique de régulation de l’Etat central qui, par le biais de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication a su innover en s’invitant dans l’existence des médias en ligne par exemple. C’est d’ailleurs à ce titre que l’institution de régulation a lancé en janvier 2021, un avis d’appel à candidature, visant à délivrer une autorisation d’exploitation aux médias en ligne qui officient dans l’espace numérique béninois. Cette procédure quoiqu’éprouvante, parce qu’ayant duré près de quatre années marquées par l’endurance et la détermination des promoteurs des médias concernés a fini par connaitre un dénouement heureux en décembre 2023,  avec cette cérémonie de signature de la convention d’exploitation de site internet fournissant des services de presse destinés au public. A ce jour, 46 médias en ligne jouissent régulièrement d’une existence légale au Bénin et c’est le lieu de féliciter les cadres de la HAAC, mais surtout l’ensemble des conseillers de l’institution, qui, dans une disponibilité manifeste ont mis les bouchées doubles afin que l’environnement des médias en ligne puisse connaitre ce début salutaire d’assainissement. C’est d’ailleurs à la suite de cet exploit qu’est né le 9 mars 2023, l’Union Nationale des Médias en Ligne du Bénin (UNaMEL-Bénin) constituée des médias en ligne ayant une existence légale. Pour nous ce cap franchi au Bénin, est un grand pas en termes de la liberté de la presse et nous nous en réjouissons.

Chers confrères !

Dans un environnement où tout se dynamise davantage, il devient plus qu’un impératif pour nous de bousculer les limites et de faire rayonner la presse en ligne qui aujourd’hui, est à l’avant-garde de tout ce qui relève du traitement de l’information partout dans le monde. Et pour nous au sein de l’UNaMEL-Bénin, l’itinéraire pour aller vers cet idéal comporte plusieurs étapes. C’est d’ailleurs pourquoi, en ce jour solennel, nous avons décidé d’aller au-delà des simples questions relatives à la liberté de la presse et de nous arrimer aux différentes mutations qui s’observent hors de nos frontières. C’est donc à une exhortation que nous vous appelons, avec un sentiment de responsabilité renforcée et une conscience aiguisée des défis qui se dressent devant nous.

Mesdames et messieurs

Cette année, les Nations-Unies ont choisi un thème d’une importance capitale : (je cite) « La presse au service de la planète : le journalisme face à la crise environnementale » (fin de citation). Cette question qui touche directement l’environnement commun que nous partageons tous dans le monde en tant qu’êtres humains nous exhorte à redoubler d’efforts et à intensifier notre engagement envers la mission noble qui est la nôtre : informer, éduquer et mobiliser nos concitoyens pour un avenir meilleur.

Chers confrères !

La crise environnementale qui sévit à l’échelle mondiale est l’un des défis les plus pressants de notre époque. En tant que gardiens de l’information, nous avons le devoir de placer cette question au premier plan de notre agenda médiatique. Nous devons nous engager à fournir une couverture éclairée et équilibrée sur les enjeux environnementaux, à sensibiliser le public aux défis auxquels nous sommes confrontés et à encourager des actions individuelles et collectives pour préserver notre planète pour les générations futures.

Chers confrères des médias en ligne au Bénin,

C’est dans cet esprit que l’UNaMEL-Bénin invite solennellement tous les journalistes travaillant dans les médias en ligne au Bénin à participer à un atelier de formation organisé par notre association commune. Cet atelier, qui se tiendra demain vendredi 3 mai à l’Institut Supérieur des Métiers de l’Audiovisuel à Cotonou à Fidjrossè et sera une occasion unique d’enrichir nos connaissances et d’échanger des idées sur la manière dont nous pouvons mieux servir notre communauté et notre planète à travers notre travail journalistique.

Au cours de cet atelier, deux communications passionnantes et instructives seront présentées par des experts choisis pour leur maitrise des questions environnementales, pour ainsi permettre aux participants de disposer désormais des informations précieuses et des opportunités de développement professionnel. Je voudrais vous encourager vivement à saisir cette occasion de renforcer vos compétences et votre engagement envers un journalisme responsable, engagé et d’utilité publique.

Ensemble, en tant que membres de la communauté journalistique au Bénin, nous avons le pouvoir et la responsabilité de contribuer à un changement positif dans notre société et dans le monde.

Chers confrères,

Engageons-nous à utiliser notre plume et notre voix pour faire entendre les préoccupations environnementales, pour informer et inspirer nos concitoyens à agir, et à être les champions d’une planète plus verte et plus durable pour tous.

Vive la liberté de la presse

Vive les médias en ligne du Bénin

Je vous remercie.

Président de l’Union Nationale des Médias en Ligne du Bénin (UNaMEL-Bénin)

Barnabas OROU KOUMAN

Articles Similaires

Décès de Benoît XVI : Le message de condoléances de Patrice Talon

Akkilou YACOUBOU

Bénin : Pour une affaire de sextorsion, un candidat au Bac devant la Criet

Arnaud KOUMONDJI

Fouille abusive des téléphones des citoyens par des agents de police : Le DGPR prévient et menace

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR