Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Célébration de la journée mondiale des réfugiés : Le ministre Alassane Séidou expose les actions du gouvernement au profit des réfugiés

La communauté internationale célèbre la journée mondiale des réfugiés tous les 20 juin de chaque année. Tout comme les autres pays, le Bénin n’est pas en marge de la célébration. Pour ce faire, le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, Alassane SEIDOU, a adressé un message à l’opinion publique dans lequel il a abordé les efforts du gouvernement du président Patrice Talon à l’endroit des réfugiés.

Marc ASSOGBA

Lisez ci-dessous, l’intégralité du message du Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique

Béninoises ;

Béninois ;

Chers compatriotes ;

Demain 20 juin 2024, comme chaque année, notre pays le Bénin célèbre, à l’instar de la communauté internationale, la Journée Mondiale du Réfugié (JMR).

Instituée par l’assemblée générale des Nations Unies, elle a fait l’objet de la résolution 55/76 du 4 décembre 2000 par laquelle la date du 20 juin a été retenue à l’unanimité pour commémorer cette célébration. Cette journée a pour vocation de célébrer le courage et la persévérance des personnes qui sont dans l’obligation de fuir leurs pays d’origine ou de résidence pour se rendre dans un autre pays afin d’avoir la vie sauve.

Le thème retenu par la communauté internationale pour l’édition 2024 est intitulé : « Solidarité avec les réfugiés ».

En effet depuis 2022, le Bénin a amélioré la qualité de son système asilaire par la loi n° 2022-31 du 20 décembre 2023 portant statut des réfugiés et des apatrides en République du Bénin promulgué par le Président de la République, Monsieur Patrice TALON. Cette loi exprime à suffisance la solidarité vis-à-vis des réfugiés et les apatrides. Pour preuve, elle dispose en son article 42 que : « Les réfugiés bénéficient du même traitement que les béninois en ce qui concerne l’éducation, les soins de santé et les avantages sociaux dans les conditions déterminées par les lois et règlements.

Les réfugiés vulnérables ou en situation de précarité identifiés sont orientés vers les structures appropriées pour y recevoir l’assistance nécessaire ».

Je saisis l’occasion pour demander à tous les acteurs de protection de faire une application bienveillante et exemplaire de cette loi pour accompagner à leur tour les réfugiés et demandeurs d’asile en reconnaissant leurs documents d’identité et en leur accordant les mêmes avantages sociaux que les Béninois afin de pérenniser la qualité de l’asile au Bénin.

Chers compatriotes,

Le Bénin célèbre cette Journée mondiale du réfugié dans un contexte d’afflux massifs de demandeurs d’asile fuyant la persécution et la mort, en raison des menaces et attaques terroristes qui pèsent sur la sous-région. Ces demandeurs d’asile et réfugiés, sont installées majoritairement dans les départements de l’Atacora et de l’Alibori. Les services compétents du MISP avec l’appui technique et financier du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) ont enregistré les données biométriques de 9 392 nouveaux demandeurs d’asile installés dans l’Atacora qui ont collectivement obtenu en décembre 2023, le statut de réfugié et bénéficient chacun en ce qui le concerne, des droits y afférents en application de la loi n° 2022-31 du 20 décembre 2023 portant statut des réfugiés et des apatrides en République du Bénin.

Le dénombrement et l’enregistrement biométrique de ces nouveaux demandeurs d’asile est actuellement en cours dans l’Alibori et va se poursuivre dans l’Atacora.

Chers compatriotes,

Le nombre de personnes forcées de fuir est sans cesse croissant. Ainsi, plus de 108,4 millions de personnes dans le monde ont été forcées de fuir leur foyer. On compte parmi elles presque 35,3 millions de réfugiés qui ont moins de 18 ans. Au Bénin, la population de réfugiés et de demandeurs d’asile est aussi en nette augmentation. Elle est passée de 5 041 au 30 mai 2023 à 14 243 au 29 mai 2024 soit une augmentation de 64,61%. Ces chiffres sont dynamiques car de nouvelles personnes en détresse continuent d’arriver sur notre territoire et sont en attente d’être enregistrée.

A ce nombre s’ajoute des milliers de demandeurs d’asile et des personnes déplacées internes non encore enregistrées.

Chers compatriotes,

Face à la montée en effectifs de la population des réfugiés et dans un élan de solidarité internationale, le Bénin a pris à l’occasion du deuxième forum mondial sur les réfugiés à Genève du 13 au 15 décembre 2023, trois nouveaux engagements au profit des réfugiés pour la période 2024-2027.

Il s’agit de :

renforcer les capacités d’hébergement de 2 000 familles d’accueil, à l’horizon 2027 ;
garantir la prise en charge assurancielle non discriminatoire de 3 000 réfugiés dans les formations sanitaires ; et
assurer l’accès à l’éducation à 5000 enfants réfugiés qui seront dotés de kits scolaires (au primaire et au secondaire), et qui bénéficieront gratuitement des cantines scolaires au primaire.
A cette occasion, je lance un appel à tous pour hononer ces engagements.

Pour marquer la Journée Mondiale du Réfugié 2024, le Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité Publique dont j’ai la charge accordera au nom du Gouvernement, une assistance aux ménages de réfugiés parmi les plus vulnérables.

D’autres activités meubleront cette célébration. Il s’agit de :

l’animation des émissions radiophoniques et télévisées ;
l’organisation d’une table ronde de discussions entre les responsables des sous-comités des réfugiés ; et
l’organisation d’un village commercial animé par les réfugiés ainsi qu’une aire de jeux pour les enfants des réfugiés.
Je suis convaincu que si nous nous mettons ensemble et que nous mutualisons nos efforts, nous réussirons à donner l’espoir d’un meilleur avenir à tous les réfugiés et demandeurs d’asile du Bénin quand bien même ils sont loin de leur pays d’origine.

Quant à vous chers réfugiés,

Face à la panoplie de droits que le Bénin vous garantit, il me plait de vous rappeler que vous avez aussi des devoirs envers la nation béninoise.

Le premier de ses devoirs est de respecter les textes en vigueur au Bénin. Les services compétents du MISP sont instruits pour vous accompagner par des séances périodiques de sensibilisation sur vos droits et devoirs.

C’est pour moi l’occasion et le lieu de remercier tous les Béninois, toutes les couches sociales, et tous les partenaires qui font preuve de solidarité à l’endroit des réfugiés aux côtés du Gouvernement.

Je ne saurais terminer mon propos sans exprimer la profonde gratitude du Gouvernement du Bénin au Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés ainsi qu’à tous les partenaires nationaux et internationaux qui travaillent avec abnégation et détermination pour réduire la vulnérabilité des réfugiés et demandeurs d’asile du Bénin.

Je nous exhorte tous à accroître nos efforts pour renforcer la résilience des réfugiés et investir davantage dans des solutions durables susceptibles de concrétiser leur espoir.

Vive le partenariat entre le Bénin et le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés !

Vive les réfugiés !

Vive le BENIN

Je vous remercie

Articles Similaires

Assainissement des commissariats: La mise en vente de plus de 26 mille véhicules autorisée

Akkilou YACOUBOU

Conseil des Ministres : L’intégralité du compte rendu de ce 1er juin 2022

Akkilou YACOUBOU

Les vérités de Djogbénou à son point de presse hier : « JE SUIS CANDIDAT… »

Aboubakar TAKOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR