Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Code électoral et grandes interrogations sur l’avenir : Les confidences de Ayadji à ses amis

(L’intégralité de son adresse aux militants de Moele-Bénin)

Bâtir du vrai, du solide et du durable pour avoir l’assurance d’un parti grand, de par ses actes et sa conscience des responsabilités qui lui incombent face aux attentes de notre peuple ; conserver et préserver la bâtisse dont nous sommes auteurs, acteurs et fondateurs au lieu de courir grossir des rangs étrangers et d’avoir à y vivre sans identité ; à nous remobiliser pour faire grandir MOELE-BENIN avec fierté et responsabilité, en vue de conquérir le pouvoir par les voies orthodoxes ; et consolider l’œuvre en cours par respect pour notre engagement de construire MOELE-BENIN sur une fondation solide plutôt que de faire l’option de la facilité et des raccourcis qu’on tente de nous proposer, voire nous imposer par tous les moyens.


Telles ont été les exhortations du Président du Mouvement des Élites Engagées pour l’Émancipation du Bénin (MOELE-BENIN), Jacques O.H.S Ayadji, dans son adresse aux militantes et militants, en date du 25 Mars 2024, par ces moments de grandes interrogations consécutives à l’adoption de la loi modificative et complétive du Code électoral.
Une manière pour le président Ayadji de doper le moral de sa troupe et de la remobiliser en vue des batailles à venir. C’est pourquoi il déclare : ‘’Apprenons de l’histoire, regardons dans le rétroviseur pour éviter de rééditer ce qui fut et qui n’a guère prospéré. Accrochons-nous à la vérité et, en cela, j’en emprunte à une citation qui m’inspire « Le chemin de la vérité peut être sinueux. Mais chaque pas compte. Ne jamais abandonner car la victoire appartient à ceux qui restent fidèles à leurs convictions. »’’

Articles Similaires

Arrestation de Madougou, abandon des communes du Septentrion et guerre au soja pour le coton : POURQUOI TALON EST L’ANGE, YAYI LE DIABLE

Akkilou YACOUBOU

Silence presque coupable après les accusations de l’ambassadeur Arouna : YAYI ET HOUNDÉTÉ SONT-ILS RÉELLEMENT ET RESPECTIVEMENT À 50 ET 5 MILLIONS PAR MOIS CHEZ TALON ?

Aboubakar TAKOU

Nomination de Milohin Dêdêgnon comme préfet du Mono : La preuve que le Moele-Bénin est un bréviaire de la promotion des jeunes

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR