Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Communiqué inconstant et irresponsable d’Abuja : CETTE CEDEAO EST INDIGNE DU PANAFRICANISME DE TALON

(Le fils de Bio Guèra et de Béhanzin a bien fait de s’en éloigner)

Les grands hommes ont de péché qu’ils sont souvent naïfs devant les faux et les hommes de courte vue. C’est en ayant foi en la démocratie, en la conviction de la Cedeao d’une sous-région africaine forte, que le président béninois, Patrice Talon avait cru bien faire en suivant à la lettre les consignes de cette institution au sujet du coup d’État du 28 juillet 2023 à Niamey . Mais puisque les vétérans de la roublardise, eux, se connaissent, le Togolais Faure Essozimna Gnassingbé lui, n’avait eu aucun scrupule à continuer ses relations avec la junte au pouvoir à Niamey ; il savait que ses collègues de la Cedeao étaient dans un jeu et que le président béninois lui était trop sérieux pour croire que la roublardise était acceptée à ce niveau de décision. La suite tout le monde la connait. Mais comme pour dire que le chien ne change jamais sa façon de s’assoir, les hommes de Tinubu dans leur messe du dimanche dernier, au lieu de se préoccuper du plus important et plus facile à régler, le problème des frontières entre le Bénin et le Niger, ils rêvent d’embrasser la lune. Le problème des deux peuples du Niger et du Bénin ne les préoccupe guère. Ils ont oublié que c’est en suivant les consignes de cette même institution que le Bénin s’est mis à dos cette junte revancharde et que mettre en priorité le règlement de ce problème relève tout au moins du bon sens. Une grâce dont la Cedeao à la lumière de son communiqué du dimanche dernier ne peut se flatter d’en avoir la grâce. Le rêve de la Cedeao après avoir échoué au Cep avec 07 de moyenne sur 20, est de mettre au profit les 45 jours de vacances pour préparer le baccalauréat : ramener les durs de l’Aes dans leur coquille vide et lourde de roublardise. Mission Impossible tant que ça sera sur ce même modèle de gouvernance que cette Cedeao va fonctionner. Le président Talon a trop bien fait de profiter de son temps ailleurs pour le développement économique de son pays que de venir écouter des spécialistes de l’immobilisme économique et politique.

Celui qui a dit que les neurones du président Tinubu sont vieux de 34 ans plus que l’âge inscrit officiellement sur son acte de naissance, n’a pas tort.

Aboubakar TAKOU

Articles Similaires

Conquête du pouvoir d’État en 2026 : 02 MALÉDICTIONS MENACENT LE PARTI LD

Akkilou YACOUBOU

Bénin : Le Br interpelle le gouvernement sur les conditions d’obtention des pièces d’identité des Béninois à l’étranger

Vignon Justin ADANDE

Tournée d’installation des CCC et GCA de l’UP dans la 19ème CE : ATROKPO remobilise Porto-Novo pour le duo TALON-TALATA

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR