Le Béninois Libéré
Image default
Politique Takou

Conséquences de la rencontre au palais avec Yayi et les membres de LD : L’ÉCHEC ET LA VICTOIRE DE PATRICE TALON

(Yayi sur son terrain de prédilection : victimisation)

Comme propriétaire de l’initiative de cette rencontre, le président Patrice Talon était sur ses grands sabots. Élégant et très stylé, le maître de la Marina et son art, a réussi au cours de ces quatre heures d’échanges, à ridiculiser ses hôtes. Boni Yayi, Éric Houndété et les autres du parti Les Démocrates (LD) étaient comme de simples étudiants qui buvaient les leçons du professeur titulaire de sa chaire. Tout était si bien préparé que le président Talon est sorti de très loin vainqueur de la partie, sur ses invités.

Mais on est au Bénin, pays des amoureux des victimes. En montant son scénario comme il l’a prévu, le boss de la Rupture avait tout calculé sauf l’essentiel. La posture de vaincus de ses interlocuteurs, les envoie droit dans le cœur de leurs compatriotes comme des victimes qui n’auront que le peuple pour leur rendre justice. Qui mieux que l’ancien président Boni Yayi pour rappeler les vertus de cet art ? C’est en se musclant dans ce pays contre son adversaire Talon qu’il fait de lui un candidat sérieux au fauteuil présidentiel. Patrice Talon n’avait donc plus besoin de gros moyens pour s’adjuger le fauteuil vu qu’il est vengé par tout un peuple. C’est cette même carte que Yayi avait jouée dans la période de 2011 quand il changeait spontanément sa garde-robe pour se laisser flotter dans des costumes qui faisaient deux fois sa taille. Le but de cette manœuvre étant de montrer au peuple comment l’opposition d’alors, Amoussou, Houngbédji, Sèhouéto, Azannaï, Issa Salifou et les syndicalistes l’empêchaient de dormir et de gérer le pays au point qu’il a perdu des kilogrammes. Ce qui est faux. Mais cela lui avait marché.

C’est bien contre ce même stratège que le président Talon joue à ce jeu. Et Yayi l’a tellement compris qu’il ne s’était pas laissé à aucune contradiction contre le président Talon durant ce long entretien.

Conséquence, dans la conscience populaire, le président Talon a brutalisé, humilié Yayi et son parti, et ils doivent être vengés. Voilà qui fait monter davantage la côte de popularité de Yayi et du parti LD.

Mais à côté de tout ceci, il faut reconnaître que le président Talon, l’initiateur de cette rencontre, a gagné une grande bataille. Il a réussi à monter dangereusement la Fcbe contre LD. Se sentant lésés par Boni Yayi qui ne leur reconnaissait pas le statut d’opposants, les amis de Paul Hounkpè n’ont pas attendu longtemps pour répondre à leur ancien camarade. Il fallait voir comment les Aboubakar Yaya, Soumanou El Farouk et les autres se défoulaient sur Yayi et les autres membres du parti de Réckya Madougou. Patrice Talon aura réussi à opposer les deux grands partis de l’opposition. Il reste maintenant que Azannaï de Restaurer l’Espoir vienne en rajouter avec la posture qu’on lui connaît : venir vitrioler ses collègues de l’opposition.

Voilà les deux faces de cette même médaille de la rencontre de ce 27 novembre dernier au palais de la Marina.

Aboubakar TAKOU

Articles Similaires

Libération de Réckya Madougou, Joël Aïvo et consorts : LA CONDITION DU CAMP TALON

Aboubakar TAKOU

Législatives de 2023: Chantal Guèdègbé, un « Banker » sûr du Br dans la 23e

Akkilou YACOUBOU

Malversations financières au RD Congo : Voilà ce que les réformes de Talon nous ont épargnés

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR