Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Consolidation des bases d’une justice constitutionnelle : Le Bénin participe à la 10ème Conférence des chefs d’institution de l’ACCF à Paris sur la liberté d’expression à Paris

Une délégation béninoise ayant à sa tête le Professeur Cossi Dorothé SOSSA, Président de la Cour constitutionnelle composée de Professeure Dandi GNAMOU, conseillère à la haute juridiction ainsi que d’autres éminentes personnalités juridiques participent aux travaux de la 10ème Conférence des chefs d’institution de l’Association des Cours constitutionnelles francophones (ACCF) qui ont été ouverts ce jeudi 13 juin 2024 à Paris en France.

L’objectif de cette conférence qui a pour thème principal « La protection constitutionnelle de la liberté d’expression » est d’échanger sur les sujets concernant la protection constitutionnelle de la liberté d’expression.

Cette conférence intervient au moment où les libertés fondamentales sont constamment mises à l’épreuve par les évolutions politiques et technologiques. Or, cette liberté un instrument qui garantit le droit des individus à exprimer leurs opinions, à critiquer et à participer au débat public sans crainte de représailles.

 Et c’est pour cette raison qu’à cette 10ème Conférence des chefs d’institution de l’Association des Cours constitutionnelles francophones (ACCF),  qui va durer trois, plus d’une cinquantaine chefs d’institution ou leurs représentants ainsi que des juristes de haut niveau avec Laurent Fabius, Président du Conseil constitutionnel français, et de Louise Mushikiwabo, Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) vont réfléchir sur les meilleures pratiques, débattre des défis contemporains afin de renforcer la coopération internationale.

Ils mettront également l’accent sur la liberté d’expression pour la consolidation des bases d’une justice constitutionnelle qui protège et promeut les droits des citoyens dans l’espace francophone.

La présence du Président Sossa montre combien de fois, le Bénin ambitionne trouver de solutions aux limites de ce droit de liberté d’expression.

Vignon Justin ADANDE

Articles Similaires

Supposée introduction de l’homosexualité dans le système éducatif béninois : Le porte-parole de Vlavonou clarifie et met fin aux débats inutiles

Akkilou YACOUBOU

Bid/ Conseil des gouverneurs: Le Bénin arrache la présidence

Arnaud KOUMONDJI

Bénin : Enfin, un nouveau maire pour Dassa-Zoumè

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR