Le Béninois Libéré
Image default
Société

Construction de l’ancien siège du parlement béninois : La Criet à pied d’œuvre pour situer les responsabilités

Tous les péchés commis dans la construction de l’ancien siège du parlement béninois sis à l’entrée de la ville capitale du Bénin (Porto-Novo) ayant coûté plus de 20 milliards FCFA à l’Etat, ne passeront pas impunis. Les responsables de ce désastre vont répondre de leurs actes.

Et la Criet en charge de cette affaire est déjà à pied d’œuvre pour situer les responsabilités. La Cour Metonnou fera son travail jusqu’au bout, car il ne compte aucunement laisser cet acte impuni. C’est à juste titre que le Ministre du Cadre de Vie et des Transports, chargé du Développement Durable José Tonato a rassuré les populations sur le fait que « la procédure judiciaire est en cours. »

Selon le ministre Tonato, le fait d’avoir autorisé la démolition de ce siège inachevé de l’Assemblée nationale ne veut pas dire que l’affaire a été abandonnée. « Le dossier est pendant devant la CRIET. La volonté du Gouvernement de situer les responsabilités des uns et des autres et de les sanctionner conformément à nos textes est intacte », a-t-il précisé.

Donc, un peu de patience afin que l’enquête enclenchée sur ce dossier qui coûté plus de 20 milliards FCFA à l’État pour de rien, révèle les vrais responsables.

Vignon Justin ADANDE

Articles Similaires

ROSINE VIEYRA SOGLO :La « Dame » au parcours inouï

Akkilou YACOUBOU

Souscriptions à des services offerts : Mtn joue avec les nerfs des abonnés

Akkilou YACOUBOU

JIF en différé : L’He Glidja honore les femmes du marché de Bohicon

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR