Le Béninois Libéré
Image default
Société

Construction d’une usine de traitement d’eau à Sèmè-Podji : Adambi lance des travaux devant sortir Akpakpa et Sèmè-Podji des pénuries

Le ministre de l’Energie, de l’Eau et des Mines, Samou Adambi, a officiellement lancé ce mardi 11 juin 2024 les travaux de construction d’une usine de traitement d’eau à Sèmè-Podji sur le site devant abriter la construction de l’usine de traitement d’eau.

D’une capacité de 1000 m³/heure, cette infrastructure, qui permettra de régler définitivement le problème d’eau potable dans les communes d’Akpakpa et de Sèmè-Podji, va capter de l’eau à Adjarra, la transporter à travers Porto-Novo et la traiter dans la nouvelle usine d’eau moderne à lancer ce mardi à Sèmè-Podji.

Cette nouvelle usine de traitement d’eau sera dotée d’infrastructures modernes et performantes, afin de répondre aux besoins croissants des populations en eau potable. Selon le ministre Adambi, elle mettra fin au calvaire des habitants d’Akpakpa et de Sèmè-Podji qui souffrent depuis de nombreuses années de pénurie d’eau. « D’un coût global 17 milliards de francs mobilisés à travers le budget national et le financement, ce projet dénommé « mesure d’urgence pour le renforcement en eau potable de la zone d’Akpakpa et d’Agblangandan à partir des champs de captage de Porto-Novo va donc sonner le glas du déficit d’eau potable dans les localités d’Akpakpa, d’Agblangandan et environs. »

Il a ensuite ajouté que « Le projet vise à améliorer la desserte en eau potable de l’arrondissement d’Agblangandan à Sèmè-Podji, des 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements de la ville de Cotonou. Je puis vous assurer que la réalisation de ce projet en mesure d’urgence prend en compte tous les aspects majeurs de la chaîne d’un système moderne d’alimentation en eau potable pour un délai d’exécution de 15 mois à compter de ce jour. »

Conscient des avantages de ce projet, le directeur général de la Soneb, a fait savoir : « ce projet que nous lançons aujourd’hui sera dans quelques mois gravé dans l’histoire puisque vous aurez sur ces installations une usine moderne. »

Il va permettre de mobiliser de l’eau disponible sur les champs captant qui sont situés dans la commune d’Adjarra de passer par Porto-Novo, de traverser la lagune de Porto-Novo et de venir ici à Pk10 pour l’érection d’une usine qui va permettre de satisfaire les déficits en eau potable de la partie Est de Cotonou, a-t-il ajouté.

Il a rassuré que tout est fin prêt pour le démarrage effectif, puisque ce projet a connu des avancées notables. La construction de cette usine de traitement d’eau s’inscrit dans le cadre du Programme d’Actions du Gouvernement (PAG) 2021-2026 du Bénin. Ce programme vise à améliorer l’accès à l’eau potable pour tous les Béninois. D’autres projets similaires sont également prévus dans d’autres régions du pays.

Les participants à la cérémonie de lancement de ces travaux ont exprimé leur satisfaction et leur espoir de voir ce projet se concrétiser rapidement. Ils ont également salué le gouvernement pour son engagement à améliorer les conditions de vie des populations.

Les travaux de construction de l’usine de traitement d’eau devraient durer 15 mois. A leur terme, les populations d’Akpakpa et de Sèmè-Podji devraient enfin avoir accès à une eau potable de qualité et en quantité suffisante.

Vignon Justin ADANDE

Articles Similaires

Remise officielle de matériels sanitaires au centre de santé d’Agbato dans le troisième arrondissement : Luc ATROKPO soucieux du bien-être de ses populations

Akkilou YACOUBOU

Bénin : AgouaLand offre des festivités enchanteresses pour clôturer l’année en beauté

Vignon Justin ADANDE

Procès de Madougou/Propos de Ibrahim Mama Touré : Comment Charles Toko l’a échappé

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR