Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Crise Bénin Niger : Faridath Naro dénonce les égarements de Kémi Séba et du 1er ministre nigérien

Dans une récente vidéo, Kémi Séba est revenu sur l’actualité politique entre le Bénin et le Niger. Sans s’en rendre compte, il s’est discrédité à nouveau pour finir par prouver ses instabilités mentales.

Il se déresponsabilise à travers son argument principal qui dit que l’insinuation de la présence d’une base militaire française au Bénin ne vient pas de lui, mais provient plutôt du service de renseignement nigérien qui lui aurait présenté des soi-disant documents comme preuves. Ce que je vous dis là, ce n’est pas moi qui me suis levé pour inventer ces propos, ce sont les services de renseignement militaire nigérien qui nous ont transmis ces informations, à moi et Nathalie. Le porte-parole du gouvernement, Colonel Amadou Abdraman, un homme émérite et valeureux, ainsi que le Premier ministre du gouvernement nigérien, Ali Lamine Zeine, nous ont transmis ces informations, et nous avons pu lire de manière précieuse et précise toutes les données à notre disposition.» Dit-il alors qu’on parle bien d’un service de renseignement qui n’arrive même pas encore à contrôler le terrorisme sur son propre territoire. Du coup, Kémi Séba jette le tort sur le service de renseignement du Niger.

Même s’il n’est pas Journaliste, les Saintes Écritures nous enseignent de tourner au moins sept fois sa langue avant de parler. Certainement, qu’il aurait oublié. Sinon on ne peut pas comprendre comment il peut se laisser avoir de la sorte pour si peu moins que le cash soit lourd même s’il le nie. Une instabilité qui pose des questions. Et c’est ce que fait comprendre l’Amazone de la 8ème Circonscription électorale, Faridath Naro Assouma dans une vidéo où elle s’indigne contre cette nouvelle sortie du panafricaniste Kémi Séba en dénonçant son égarement au même titre que le Premier ministre nigérien.

A travers cette vidéo, Faridath Naro Assouma, remet en question la véracité des informations avancées par Séba et questionne la fiabilité du service de renseignement nigérien. Selon Faridath Naro Assouma reproche à Séba d’avoir diffusé des informations non vérifiées qui pourraient nuire au Bénin et à son peuple. Pour elle, Kémi Séba n’est qu’un manipulateur qui utilise le panafricanisme à des fins personnelles, sans se soucier du bien-être du Bénin.
L’ambassadrice de la paix, femme Leader politique du Bloc Républicain Faridath Assouma qui prône l’amour de la patrie et le développement socio-économique du Bénin, a appelé à la paix entre les peuples africains. Elle n’a pas manqué d’appeler à la vigilance, à la promotion d’un panafricanisme constructif bénéfique pour les peuples africains et non toxique à coups de cash à la Kémi Séba.

Lire son post

« Quel dommage pour un jeune béninois! Et si ces documents n’étaient que du mensonge? Ou alors, serait-il logique que des supposés accords très confidentiels d’ordre sécuritaire entre le Bénin et la France pour combattre le Niger se retrouvent entre les mains de l’Etat nigérien? Kémi Séba devra arrêter de considérer la jeunesse béninoise comme des enfants au biberon. Et d’ailleurs, si c’est preuves étaient réelles, pensent-ils que c’est à lui qu’ils seraient présentés en secret ou alors la junte l’aurait utilisé directement face au gouvernement béninois pour le mettre devant les faits?
C’est pitoyable pour ne pas dire minable qu’un jeune qui se dit panafricaniste, divulgue une information non vérifié pour s’en prendre à son propre peuple. Avant de propager une telle rumeur contre son pays, s’est-il rendu dans ces villes du Nord dont Kandi? A-t-il eu des aveux venant des populations de ses localités sur leur recrutement dans des bases françaises? Les populations du Nord sont-elles si stupide qu’elles vont s’allier à une bataille militaire pour s’attaquer au Niger sans raisons valable à ce jour alors que nous partageons la même culture, la même religion et les mêmes familles? Et que dit-on du gouvernement qui lutte contre le terrorisme qui ravage également les populations dans ses contrées du Nord? Ou n’y avait-il pas eu d’attaques terroristes au Nord du Bénin avant la crise avec le Niger? C’est bien désolant et cette attitude du français Kemi Séba montre qu’il ne connaît effectivement pas le Bénin du Nord au Sud.

C’est facile de migrer par le panafricanisme étranger pour atterrir en politique et se croire capable de sauver le Bénin en passant par les mêmes arguments de l’opposition. Une fois de plus, c’est le trouble narcissique qui s’exprime ainsi. Mais la vraie question est ce que tu as pu faire pour le Benin? Connais-tu les vrais problèmes de la société béninoise? Pour rappel, le panafricanisme trouve son sens chez le colon lorsqu’il faut changer de paradigme pour créer l’unité entre les peuples africains. Ici nous sommes au Bénin et le réel panafricanisme se définit par l’amour pour notre patrie, sa défense et le développement socio-économique du pays. Au Bénin, nous sommes un peuple fier et digne et nul ne se laissera embarquer dans des manipulations monnayées. L’heure est à la paix entre les peuples africains et non à des manœuvres pour des intérêts personnels. Si seulement Kemi Seba pouvait comprendre qu’il n’est qu’un instrument pour le Niger et que son cirque finira très bientôt! »

Articles Similaires

Après l’annonce de l’UP pour la désignation de son candidat ce samedi : Certains militants de Covè menacent et mettent en garde le bureau

Akkilou YACOUBOU

Bénin : Les nominations du conseil des ministres de ce jour

Akkilou YACOUBOU

Bénin : Un Rwandais à la tête de l’ANIP

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR