Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Crise des frontières/Fouth Ndedi : UNE AUTRE PROSTITUÉE CAMEROUNAISE RECRUTÉE POUR PARLER

Après les Nathalie Yamb et Kémi Séba prêt à salir son pays pour quelques centaines de milles, les sponsors de la bêtise nigérienne viennent de recruter une nouvelle prostituée. Son nom : Fouth Ndedi. Et comme on ne devrait pas s’en douter, c’est une Camerounaise. C’est une femme de 40 ans, née sous le président Paul Biya et qui n’a connu que ce président, qui veut parler du président Talon.

Pour peu qu’on a les moyens de se procurer un Android, on vient se faire une visibilité sur les réseaux sociaux dans l’espoir de monnayer son audience. Mais mademoiselle Fouth Ndedi est pressée. Elle n’a même pas attendu les 3000 abonnés sur la plateforme YouTube pour trouver sa proie. Elle vient, de façon goguenarde, dire que le président Talon qui, selon elle, cherche à s’excuser auprès de son homologue nigérien, a tort d’envoyer son ministre des Mines, Samou Adambi. Comme si le chef de la junte militaire au pouvoir au Niger devait inspirer admiration et références au président Talon. Si ce n’est pas la quête du bon vivre ensemble, qu’est-ce que le président Talon a à être proche d’un putschiste ? Le Bénin n’a pas décidé de fermer sa frontière au Niger par plaisir. C’est pour rester dans une dynamique commune qui prône la démocratie tout en condamnant la prise du pouvoir en plein 21ème siècle, par les armes. Maintenant si le souci de faire avec tout le monde pour un meilleur vivre-ensemble, a poussé à ouvrir la frontière du côté du Bénin et que dans le même temps la junte dans sa niaiserie d’homme Bèèèèè, décide de garder fermée la sienne, que peut le président Patrice Talon ? Que peut un homme contre les caprices d’un mouton ? Le président Talon doit maintenant laisser le général Tiani dans sa bergerie.

Mais à ces chiens de garde et prostituées à qui il distribue l’argent du pauvre citoyen nigérien, il faut maintenant leur rappeler que le président Talon en tout point de vue, est supérieur à Tiani et Biya. On ne peut être du Cameroun, un pays qui dort depuis un demi-siècle, et vouloir critiquer le président Talon. La prostituée de Fouth Ndedi devrait bien l’ouvrir pour se faire son beurre que de venir se les jouer en critique politique contre le Bénin et Talon.

Si la mode est la critique, mademoiselle Ndedi a beaucoup à dire sur le Cameroun son pays et sur son immortel président Paul Biya. Chose bizarre, il n’y a que les Camerounais qui les jouent en donneurs de leçons de démocratie et de gouvernance en Afrique oubliant tous qu’ils sont camerounais. Pathétique !!

Aboubakar TAKOU

Articles Similaires

Tognifodé engagée pour l’égalité des sexes

Akkilou YACOUBOU

Joie à la proclamation du K.O définitif de Talon: Gandaho, par amour pour un père

Aboubakar TAKOU

Présidentielle d’avril prochain : La Céna aguerrit les partis pour une élection réussie

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR