Le Béninois Libéré
Image default
Société

Dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus : Graceful woman et l’ABPF au secours des femmes du Littoral

Dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de la femme, l’association Graceful woman en partenariat avec l’Association Béninoise pour la Promotion de la Famille (ABPF), a organisé une séance de sensibilisation et de dépistage gratuit du cancer du sein et du col de l’utérus, au profit des femmes du département du Littoral. C’est à l’École Primaire Publique de Vêdoko 3 de Cotonou que cette séance s’est déroulée ce samedi 30 mars 2024, en présence de plusieurs acteurs du monde de la santé et ceux de la promotion de la gent féminine.

Offrir l’opportunité à toutes les femmes de se faire dépister du cancer du col de l’utérus et également du cancer du sein, c’est l’objectif principal que Graceful Woman s’est assigné en organisant cette séance de sensibilisation et de dépistage à Vêdoko. Ainsi, pour la présidente de l’association Graceful Woman, Lhys Dégla, l’organisation de cette séance n’est pas un hasard, mais relève d’une importance capitale. << Nous organisons une activité qui est dénommée Santé et Bien-être féminin… Sans la santé, nous ne pouvons rien faire. Si nous, femmes, nous ne sommes pas en bonne santé, nous ne pouvons pas nous occuper ni de nos enfants, ni de nos activités, ni de nos époux >>, a affirmé la présidente de Graceful Woman.

Au cours de cette séance de dépistage, le cancer du sein et celui du col de l’utérus n’ont pas été les seuls maux sur lesquels l’attention a été portée. << Nous avons essentiellement trois volets qui sont touchés. Nous avons le dépistage du col de l’utérus et du sein, nous avons le planning familial, et nous avons l’hygiène menstruelle. Il faut reconnaître qu’il y a différentes catégories de femmes… Les jeunes filles sont beaucoup plus concernées par tout ce qui est menstruel, planning familial et les personnes d’un âge beaucoup plus mûr, sont plus concernés par le dépistage du col de l’utérus et du sein >>, a fait savoir Lhys Dègla. Concernant les avantages liés au dépistage, Ernest Edah, animateur de Zone ABPF du Littoral déclare :<< Se faire dépister permet quand même de prévenir la maladie pour une meilleure prise en charge >>.

Pour lui, il serait donc important que chaque femme en âge de procréer pense à le faire. À la question de connaître le processus du dépistage, Ernest Edah a répondu : << Le dépistage se fait en clinique mobile. On sensibilise d’abord la femme sur les tenants et les aboutissants de cette activité, et quand elle entre dans la clinique, elle s’entretient avec la prestataire de service, qui lui offre le service à travers un examen médical >>.

Venues nombreuses à cette séance, les femmes bénéficiaires de ces services, n’ont pas manqué d’exprimer leur joie. Pour Créole Avossè, l’une des bénéficiaires, la satisfaction a été au rendez-vous: << Ça s’est bien passé à l’intérieur, elle (la prestataire, ndlr) m’a bien accueilli et m’a bien traitée. Avec les conseils, je suis vraiment satisfaite >>.

Notons d’après la modératrice de la séance, que chaque année, le Bénin enregistre plus de 1000 cas de victimes de cancer et parmi ceux-ci, près de la moitié en décède.

François d’Assise BATCHOLA (Stag)

Articles Similaires

Drame de Dassa et les autres cas d’accident du même 29 Janvier : LES LEÇONS À TIRER ET CE QUI DOIT ÊTRE LE REGRET DE TALON

Aboubakar TAKOU

Mono/ Vie des Coopératives d’Aménagement Rural : La touche particulière du Préfet MILOHIN

Akkilou YACOUBOU

98ème réunion du bureau de l’AIMF à Paris : Les dossiers défendus par le maire Atrokpo à Paris

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR