Le Béninois Libéré
Image default
Afrique

Dérèglement climatique : Une mauvaise nouvelle pour certaines zones d’Afrique

Dans un article publié le dimanche 05 mai 2024, sur Rfi, les serpents venimeux pourraient se déplacer en grands nombres suite au changement climatique. Certains peuvent disparaître mais d’autres verront leurs conditions de vie s’améliorer. Selon une étude publiée dans le journal scientifique Lancet Planetary Health, ces espèces pourraient alors traverser les frontières. Ce sera le cas notamment en Afrique. Les auteurs mettent en garde les pays qui ne sont pas prêts à cette invasion et les invitent à prendre des mesures.

A l’issue d’une étude de l’OMS, il a été retenu que chaque année, dans le monde, entre 80 000 et 138 000 personnes meurent à la suite de morsures de serpent et environ 400 000 autres souffrent d’amputations ou de lésions permanentes. Ainsi, les chercheurs ont apporté des modifications aux aires de répartition de 209 serpents classés comme dangereux par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Ceci, en fonction du climat futur. Cette étude révèle que d’ici à 2070, l’habitat de la plupart des crotales, vipères et autres serpents marins venimeux vont se dégrader à cause des activités humaines et du changement climatique. En outre, certaines régions pourraient, au contraire, devenir propices à l’installation de serpents, selon l’étude.  »En Afrique, le Niger et la Namibie seront les premiers concernés par ces migrations de serpents venimeux », expliquent les scientifiques.

Darus AGBOHOUNHO (Stag)

Articles Similaires

CÔTE D’IVOIRE : L’ex chef d’état-major ivoirien fait une révélation choc sur Laurent Gbagbo

Arnaud KOUMONDJI

Afrique : De nouveaux cas de Covid-19 enregistrés dans ce pays

Vignon Justin ADANDE

Burkina Faso : après sa large victoire, le président Kaboré face au défi sécuritaire

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR