Le Béninois Libéré
Image default
Sport

Éliminatoires CAN féminine Maroc 2023 : Les Amazones déçoivent encore

(Nécessité de casser la maison pour repartir sur de bonnes bases)

L’habitude est une seconde nature, dit-on. Il faudrait maintenant s’habituer au fait que l’équipe nationale féminine du Bénin est habituée aux échecs.

La nouvelle désillusion essuyée par les Amazones du Bénin ce mardi 26 septembre 2023, au stade Général Mathieu Kérékou, à l’occasion du match retour des éliminatoires de la CAN féminine Maroc 2023, en est la preuve.

Décidément, Symphorien Tehou n’y arrive pas. Il est peut-être temps de tout remettre à plat et de trouver quelqu’un à la hauteur pour diriger cette équipe qui regorge tout de même de talents individuels. On ne cesse de le répéter, le Bénin a tout pour réussir mais il semble refuser de le faire lui-même. Après sa défaite 2 buts à 1 à Kinshasa, l’équation était pourtant simple à domicile, fait le dos rond, marquer un but, ne pas encaisser, et le tour était joué. Mais finalement, c’est ce qu’il ne fallait pas dire aux Béninoises.

Sur un nuage avant le début de cette rencontre, les Amazones ont bénéficié de leur pleine confiance très tôt dans le match en résolvant la première partie de l’équation en inscrivant un but. Grâce à leur incontournable attaquante, Yolande Gnammi, le Bénin ouvre le score très tôt dans le match (5′). Buteuse au match aller, la sociétaire du club marocain Raja Ain Harrouda signe son deuxième but dans la compétition et offre à cet instant précis la victoire et la qualification à son équipe. Mais puisque aucune œuvre béninoise n’est parfaite, quelques minutes plus tard, le diable est passé par là et le Bénin encaisse deux buts coup sur coup. C’est d’abord Merveille Kanjingan (30′) qui offre l’égalisation à son équipe avant que quatre minutes plus tard, Naomie Kaba-Kaba (34′) redonne l’avantage aux siennes et crucifie la gardienne béninoise plongeant tout un stade dans la consternation.

Les démons du match aller ont refait surface. Le score est resté inchangé avant la pause, et au retour des vestiaires, les Béninoises sont retombées dans leurs travers. Aucune occasion franche à se mettre sous la dent. C’est une équipe totalement sans réaction qui a été conduite par le sélectionneur national, qui finalement s’incline sur le score de 2 buts à 1 au terme de la rencontre.

Comme en 2021 face au Burkina Faso, les Amazones déçoivent encore et toujours. Il est urgent maintenant de revoir les cartes si le Bénin aspire un jour à jouer une Coupe d’Afrique des Nations féminine. Avec les mêmes personnes aux mêmes postes chaque fois, on ne peut pas s’attendre à un autre résultat. Nécessité de casser de caser totalement la maison et de repartir sur de bonnes bases. Car la crédibilité des championnats féminins du Bénin passe par la performance des équipes nationales sur le continent. Pour aller plus loin, il faudrait évoluer avec des personnes dont la vision et les ambitions sont aussi grandes, et cela, le ministre des sports Oswald Homeky et le président de la Fédération Béninoise de Football, Mathurin de Chacus, le savent bien.

Nel Charbel KOFFI

Articles Similaires

50ème édition pétanque : Les choses se précisent pour le Bénin

Akkilou YACOUBOU

Bénin : Vlavonou échange avec l’Ambassadeur Représentant Résident de la CEDEAO

Vignon Justin ADANDE

Journée FIFA du mois d’octobre 2023 : De nouveaux Guépards rejoignent le groupe ce lundi à Casablanca

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR