Le Béninois Libéré
Image default
Economie Entrepreneuriat

Reçu sur l’émission « Le Club de L’économiste » : Le Dg Fnda passe en revue les actions entreprises pour soulager les producteurs

Le Bénin depuis quelques années a donné une nouvelle orientation à l’agriculture béninoise à travers le Fnda afin d’accroître les performances de ce secteur. Quelles sont les difficultés économiques que rencontrent de plus en plus leurs clients face à la cherté de la vie ? Que fait le FNDA pour soulager la peine de ces partenaires indispensables à l’accès au financement agricole ? Que gagnent les exploitants agricoles à passer par le FNDA plutôt que de faire directement leur crédit au niveau des institutions de microfinance et des banques ? Qu’est devenu le financement de 100 milliards mis à sa disposition en 2022 par l’Etat béninois ? Telles sont entre autres les questions auxquelles Nicolas Ahouissoussi, le directeur général du Fonds national de développement agricole (Fnda) a essayé de répondre le jeudi 11 avril 2024 au cours de l’émission « Le Club de L’économiste » du groupe de presse L’économiste du Bénin au siège dudit journal.
Invité pour ce nouveau numéro de l’émission, le DG du Fnda Nicolas Ahouissoussi, avant de se prêter aux différentes questions des professionnels des médias, a fait savoir que le Fnda est un fonds qui accompagne les producteurs afin de leur permettre d’améliorer leurs revenus agricoles et d’assurer la sécurité alimentaire par la promotion de l’investissement privé dans le secteur agricole.
Ensuite, face à la question de savoir ce qui a changé, depuis son arrivée à la tête du Fnda en 2022, il a énuméré plusieurs actions en cours pour soulager les producteurs dans cette crise de cherté de vie avant de revenir sur son mode de gestion. A en croire le Dg Ahouissoussi, depuis son arrivée, il a misé sur trois valeurs au sein du Fnda, la transparence, la bonne gouvernance et les résultats. « Depuis que je suis venu au Fnda, la première des choses qui est en train d’être changée, c’est la mentalité du staff. D’abord avec moi, nous travaillons pour avoir des résultats. L’autre chose, c’est la bonne gouvernance. Avec tous les problèmes que nous avons eus dans le passé, il fallait revoir le mode de gouvernance. Il y a trois aspects sur lesquels il est mis un point d’honneur : la transparence, la bonne gouvernance et puis les résultats », a-t-il déclaré.
De façon précise, il a donné d’autres précisions sur les actions entreprises par le Fnda. Parlant de ces actions, il a énuméré les actions de communications entreprises pour faire connaître aux producteurs les missions du Fnda. Il a également détaillé les avantages liés au projet relatif à l’assurance agricole qui a déjà pris son envol avant de faire le point à mi-parcours. Pour lui, « Actuellement, nous sommes en train de vouloir mettre en place la phase pilote puisque l’étude de faisabilité a conclu qu’il faut nécessairement mettre en place une phase pilote. Nous sommes en train de prendre les dispositions pour cette phase pilote ». Et, mieux dans sa dynamique d’accompagner les producteurs, le gouvernement du président Talon a déjà enrôlé plus de 100.000 producteurs à l’horizon septembre 2025 au cours de la phase pilote. Et, « Après cette phase pilote, on va avoir les résultats. On va sensibiliser les gens. On va les former. On va faire en sorte qu’ils s’intéressent plus à l’assurance agricole pour pouvoir le généraliser ».
Qu’est devenu le financement de 100 milliards mis à leur disposition en 2022 par l’Etat béninois ?
À cette question, il a rassuré que les 100 milliards sont repartis en deux, 50 milliards pour les refinancements, et le reste pour les modifications. Plus loin, il ajoute que « les 100 milliards sont là et au fur et à mesure des besoins, on demande et on prend et on met en place. » A fait savoir le Dg Ahouissoussi. Pour lui, c’est un budget et « aujourd’hui on a fait à peu près 20% pour les garanties pour les modifications et refinancements. Et c’est essentiellement à la demande qu’on décaisse. » A-t-il ajouté.


Vignon Justin ADANDE

Articles Similaires

Financial Afrik Awards année 2020 : Wadagni élu pour la 3ème fois ministre de l’année

Akkilou YACOUBOU

Évaluation de la Gestion des Investissements Publics (PIMA) et Impact des Changements Climatiques : Ce que dit le rapport du FMI sur le Bénin

Vignon Justin ADANDE

Journées Portes Ouvertes sur la réforme des factures normalisées : La DGI s’ouvre aux populations du Mono-Couffo

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR