Le Béninois Libéré
Image default
Sport

Fin du 50e championnat du monde de pétanque : Le Bénin au sommet de son art

(La triplette Homéky-Yaya-Ibrahima tient le pari d’une organisation réussie)

Le Bénin peut applaudir. Pendant 10 jours, le joyau boulodrome installé à la place Amazone de Cotonou a abrité le 50e championnat du monde de pétanque qui a connu son épilogue ce dimanche 17 septembre 2023. Moment historique et festif de la célébration des sports  boules, le Bénin, plus que jamais, vient de graver son nom dans les panthéons de la Fédération Internationale de la Pétanque et  Jeu Provençal.

Une organisation sans écueil, avec en bonus un titre de champion du monde, que demander de mieux ? Le mérite revient à trois hommes : le président de la Confédération Africaine des Sports Boules et Jeu Provençal, Idrissou Ibrahima, le président de la Fédération Béninoise de la Pétanque, Garba Yaya, et l’incontournable ministre béninois des Sports, Oswald Homéky. C’est tout simplement un pari réussi pour les trois hommes qui ont fait du Bénin le centre d’intérêt du monde entier durant ces 10 jours de compétitions. Et comme les bonnes choses ont une fin, ce dimanche 17 septembre 2023 a marqué la fin de cette compétition, couronnée de trois finales disputées dans trois catégories : la Coupe des Nations, le Tir de Précision et la Triplette.

Ces finales ont connu des fortunes diverses, notamment le sacre de l’inébranlable français Dilane Rocher qui conserve son titre face à la Thaïlande. Mais la Thaïlande qui a fini par prendre sa revanche en demi-finale face à la France dans la catégorie triplette, s’est adjugée pour la première fois le titre dans cette catégorie en battant la sublime formation de l’Espagne en finale. Le Bénin, de son côté, reversé en Coupe des Nations après son élimination en quarts de finale par la Thaïlande en triplette, se verra chiper la médaille d’or par la Côte d’Ivoire, son adversaire en finale.

Un parcours en dents de scie qui reste quand même élogieux pour le Bénin qui sort de ce 50e mondial de pétanque avec trois médailles : l’or en doublette mixte, l’argent en doublette homme et encore l’argent en Coupe des Nations. Quoi qu’il en soit des résultats dans les autres disciplines, le Bénin peut quand même applaudir pour avoir réussi sa compétition, l’organisation et son premier titre de champion du monde de pétanque et jeu provençal en doublette mixte. Comme l’avait dit le ministre des Sports en ouverture de la compétition, « ici, c’est le Bénin, là où désormais tout est possible. »

Les regards sont désormais tournés vers l’avenir pour l’accueil d’un nouveau grand événement, pourquoi pas la Coupe d’Afrique des Nations de football 2025 en co-organisation avec le Nigeria qui reste l’objectif le plus proche.

Nel Charbel KOFFI

Articles Similaires

En conflit avec son ancien directeur sportif Abdeslam Ouaddou : Le DG Loto-Popo réfute les accusations et apporte des clarifications

Akkilou YACOUBOU

3ème édition du Marathon « Be the Best » de Cotonou : Les axes routiers à éviter le dimanche 18 février

Akkilou YACOUBOU

Coupe UFOA B U20 : le Bénin bat le Togo et file en demi-finale

Vignon Justin ADANDE

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR