Le Béninois Libéré
Image default
Société

Gabon: Ali Bongo débute une grève de la faim

Ali Bongo Ondimba, ancien président du Gabon en compagnie de deux de ses fils, a débuté une grève de la faim le mardi 14 mai 2024. Cette action vise à protester contre les actes de torture subis par des membres de sa famille.

Le 30 août 2023, Ali Bongo a été contraint à la retraite par un coup d’État. Suite aux supposés actes de torture subis par sa femme Sylvia et son fils Noureddine Valentin Bongo, l’ancien dirigeant a entamé une grève de la faim. D’après les informations communiquées par ses avocats le mardi 14 mai 2024, ses fils se sont joints à cette action. Ils ont également tenté une action en justice à Paris pour dénoncer des accusations d’arrestation illégale, de séquestration avec tortures et de barbarie contre Ali Bongo Ondimba, Sylvia Bongo, ainsi que leurs fils Noureddin, Jalil et Bilal.

Le conseil a également noté que la femme d’Ali Bongo, Sylvia Bongo, et son fils Noureddine Bongo, actuellement incarcérés, auraient été victimes de torture à plusieurs reprises.

Pour rappel, deux autres fils de Bongo sont assignés à résidence, sont privés de tout moyen de communication avec l’extérieur et subiraient des actes de torture.

Jean De Dieu TRINNOU

Articles Similaires

Célébration de la JIF : Le message spécial de l’He Charles Gagnon aux femmes

Arnaud KOUMONDJI

Bénin/Pour détournement de 500 millions de FCFA : UN AGENT DE SECURITE PRESENTE A LA CRIET

Vignon Justin ADANDE

Angélique Kidjo, fierté nationale ? : ARRÊTONS L’HYPOCRISIE ! ELLE N’EST RIEN

Aboubakar TAKOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR