Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Haac/Marcellin Ahonoukoun encore au biberon pour 5 ans : La jeunesse de Toffo pleure du sang

(Les jeunes promettent de se venger de l’UPr aux prochaines élections : on ne fait pas la promotion de tout)

En posture de leader charismatique d’un parti politique, dans une commune à une population estimée à plus de 101 585 hab, et avec une majeure partie de jeunes, la nomination de l’ancien député de la 7ème mandature de la HAAC, au lieu d’une lueur d’espoir, a laissé place à la consternation et la déception de sorte à plonger toute une jeunesse communale dans des pleurs à en point finir.

Si sur le plan politique, longtemps décrié par son manque de sociabilité, il est pratiquement un personnage politique indifférent. Traité de pingre par beaucoup, la jeunesse se pose la question de savoir, s’il était la seule compétence dans toute la commune de Toffo qu’on peut promouvoir.

Battu dans son propre fief par le Bloc Républicain lors des joutes électorales précédentes, l’He Marcelin AHONOUKOUN, avait déjà senti qu’il était presque inutile dans le dispositif dont le président Djogbenou est le berger.

Que vaut aujourd’hui l’He Marcelin AHONOUKOUN à la Haac ? À cette question, la jeunesse de Toffo en général et celle de l’arrondissement de Colli en particulier ne trouve pas encore une réponse.

Elle interpelle non seulement le leadership du président Joseph Djogbénou à promouvoir les jeunes dynamiques afin que rayonne l’UP -R dans la commune pour le bien-être de tous et non pour l’intérêt unique d’un homme qui pense que chercher à militer pour la nomination d’un poste de censorat ou d’un poste de surveillant est déjà une action sociale à applaudir. On ne nommera jamais un artisan dans un domaine de pédagogie.

Mieux, les routes sont pratiquement impraticables dans sa zone d’habitation. Mieux, ce n’est pas avec des restes du bitume passé ou ancien quo aménage une voie. Malheureusement, c’est la triste réalité.

En d’autres termes, l’avenir semble s’assombrir davantage pour la jeunesse UP-R des différents arrondissements de la commune de Toffo, car elle n’obtient rien alors que des vieux sont promus et continuer de l’être. Et pour arrêter cette saignée que l’Up le renouveau de feint ne pas voir, les jeunes en boule se préparent pour donner une leçon magistrale à ce parti en 2026. Car il y a pour la promotion, des valeurs sûres ou mieux à trouver à Toffo que ce qu’on essaie de faire croire en se focalisant sur AHONOUKOUN. « On ne fait pas la promotion de tout », disent-ils tous meurtris et fâchés, mais confiants de ce que leur temps de vengeance conte l’Upr arrive. Affaire à suivre !

A.A.

Articles Similaires

Conseil national et congrès extraordinaire de la Fcbe à Dassa: Grand jour pour Hounkpè et les siens ce week-end

Akkilou YACOUBOU

Bénin : Une militante paie les frais de déplacement de Boni Yayi à Abomey (les détails)

Vignon Justin ADANDE

Présentation des budgets sectoriels au parlement : Bio Tchané et Mathys face aux commissions hier

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR