Le Béninois Libéré
Image default
Société

MIGRATION DANS LA DONGA: SOUS LE LEADERSHIP DE MIREILLE BIO IDRISSOU, LE COMITE DEPARTEMENTAL MET EN LUMIERE  LES SUBTILITES DU  PHENOMENE

Refusant de rester amorphe face  à la migration  et voir partir les bras valides de son département et de son pays, elle a décidé de rompre le silence à sa manière en organisant ce samedi 30 mars 2024 à la direction départementale de la santé de Djougou, les assises départementales autour de la problématique de la migration dans la Donga afin que des actions concrètes puissent être posées pour retenir la jeunesse dans le département. Elle, c’est Mireille Bio IDRISSOU femme leader de Djougou, initiatrice des assises qui a décidé de faire face à cette problématique de son département.

Conscient du phénomène qui petit à petit vide son département, le Secrétaire Général de la Donga, Issaka MOUSSA YAYA  assisté des Ong, des directeurs départementaux, des têtes couronnées, dont sa majesté BEHANOTE, les jeunes,  les femmes et mères victimes de la perte de leurs enfants et parents ont décidé d’accompagner l’initiative de Mireille Bio Idrissou. Et pour cette raison, le SG a donné un cachet spécial à ces assises qui mettent un visage sur le phénomène dans la Donga. Après avoir ouvert de manière officielle les travaux, il a salué la tenue de ces assises dont la dynamique est de réduire ce déplacement massif qui se constate.

Mais pour véritablement toucher du doigt cette pratique, les résultats d’une étude menée sur la question ont été présentés aux participants. Ces derniers ont mesuré à travers une communication de Florence Bio, l’ampleur du problème dans les différentes communes du département avec les chiffres à l’appui. Une présentation suivie d’échanges avec des panels d’experts sur la question et qui ont débouché sur des recommandations qui permettront de ralentir le phénomène dans la Donga. cette étude a permis de montrer les bienfaits et les méfaits de cette pratique.

En effet, sans langue de bois avec des témoignages poignants, les parents victimes et les responsables d’Organisation se sont exprimés sur la question en proposant des actions concrètes à mener pour éviter la fuite des cerveaux du département même s’il est vrai que la migration apporte sa part de bien au département. 

Au regard de la mobilisation autour de cette initiative, ce combat pour la vie que mène le comité départemental, se doit être accompagné comme l’ont souhaité les participants satisfaits des débats qui ont été menés au cours de la journée. Et c’est donc sur cette note d’espoir que le Secrétaire Général de la Donga, Issaka MOUSSA YAYA a clôturé les échanges sur cette question sensible de la migration dans le département.

Arnaud KOUMONDJI

Articles Similaires

Bénin : Un faux magistrat dans les filets de la Police Républicaine

Vignon Justin ADANDE

Présentation du projet culturel ‘’Festival de la Jeunesse et de la Musique’’ (FEJEM) : Atrokpo engagé dans la promouvoir des talents

Akkilou YACOUBOU

Après une demande de cotisation infructueuse pour ses soins : Parfaite de Banamè revient à la charge et menace

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR