Le Béninois Libéré
Image default
Société

Introduction de l’homosexualité dans les curricula au Bénin : Graves menaces sur nos valeurs traditionnelles et l’avenir du pays

(Où sont passés les leaders religieux et les gardiens de la tradition ?)

Au nom de quel financement doit-on accepter la perversité de l’Occident ? Au nom de quels fonds doit-on accepter d’enterrer nos valeurs traditionnelles et religieuses pour copier l’Occident dans ses déviances et recopier ses bassesses ? La menace n’est plus à nos portes, elle est déjà dans nos murs avec l’introduction de l’homosexualité dans les curriculums au Bénin dès la classe de 5ème.

Qui est en train de comploter contre tout le peuple béninois pour tuer la culture béninoise au détriment de la bassesse de l’Occident en décadence à cause de l’homosexualité, dont le lobby n’a pas de limite et ne lésine pas sur les moyens pour étendre ses tentacules ? Si aujourd’hui l’Occident est en agonie à cause de sa perversité due à l’homosexualité, ce n’est pas au Bénin d’accepter ses insanités pour menacer son avenir. Si l’Occident est en chute, il ne faudra pas qu’on nous impose l’homosexualité parce que certaines personnes, forts de ce qu’ils ont pris, essaient d’introduire ces mauvaises valeurs dans l’éducation au Bénin. Tout sauf l’homosexualité dans le système éducatif au Bénin. Qu’arrive-t-il à ces experts qui oublient ou mettent de côté nos valeurs pour dresser le tapis rouge à l’homosexualité ? Voilà déjà les ennemis du président Patrice Talon qui se dévoilent au grand jour à travers cette mauvaise inspiration d’introduction de l’homosexualité dans l’éducation. Même s’il s’agit de leur permettre de faire la différence entre l’homosexualité, qui est une déviance, et l’hétérosexualité, qui est le bon, le simple fait de l’évoquer devant des enfants de 11 à 13 ans va piquer leur curiosité et ils vont se demander comment ça marche. Le danger est qu’ils pourraient y prendre goût, surtout les plus curieux qui verront cela à la télévision.

Et pour cela, le premier coupable est le ministre des enseignements secondaire, technique et de la Formation Professionnelle, Kouaro Yves Chabi. Ce dernier et les concepteurs du guide pédagogique de SVT car comme le dit Thierry Dovonnou, « l’homosexualité ne fait pas partie de notre culture et qu’il leur est difficile d’en parler dans cette classe où les enfants sont psychologiquement fragiles ». Et il poursuit ces termes : « L’INIFRCF dirigé par le Docteur Blaise DJIHOUESSI connaît ces normes, harmonisées en Afrique de l’ouest à travers la méthodologie d’élaboration de curricula dans l’espace UEMOA. Ceux qui ont reçu de l’argent (pourboire) de certaines ONG pour introduire l’homosexualité dans nos curricula l’ont fait hors de tout cadre institutionnel. L’INIFRCF, unique structure compétente pour élaborer les curricula en République du Bénin, n’y a pas été associé. » Autrement dit, il y a un projet funeste pour finir avec l’avenir du Bénin entier.

Alors, la Conférence Épiscopale du Bénin et l’Union islamique du Bénin et autres sont interpellés pour sauver l’avenir du pays dans ce complot contre tout un peuple à cause de quelques corrompus qu’on doit traduire en justice pour une condamnation à perpétuité pour complot contre l’avenir de tout un pays.

Articles Similaires

Bénin : Gaston Dossouhouin sous le charme d’AgouaLand

Akkilou YACOUBOU

Bénin : Des cybercriminels arrêtés à Cotonou

Akkilou YACOUBOU

Bénin : Voilà ce que le gouvernement a décidé pour ce dimanche

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR