Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Malanville/Récupération politique de la crise nigérienne : GBADAMASSI MET EN DÉROUTE LE LD DE YAYI

Dans sa mission sentinelle de ne jamais laisser l’opposition profiter de quelque situation que ce soit pour torpiller les efforts certains de son maître Patrice Talon, l’honorable Rachidi Gbadamassi était en pleine fête de Gaani quand il a appris le projet de Yayi d’envoyer ses petits faire dans la récupération politique à Malanville.

Maitrisant mieux le milieu politique que ceux qu’il appelle apprentis politiques, Gbadamassi qui les a récemment ridiculisés à Parakou, a aussi atterri à Malanville.

Alors que ses adversaires politiques se trompaient de chemin et d’objectif, Gbadamassi est encore allé frapper fort. Il est allé voir les vrais acteurs de la filière transport, les vraies femmes vendeuses frappées par les effets de cette fermeture et la population pour leur expliquer à nouveau le processus.

Pour Gbadamassi, les frontières n’ont pas été fermées par le président Talon mais plutôt par l’Uemoa qui a agi au nom de la CEDEAO dont notre pays est signataire des chartes. Cette fermeture vise à faire entendre raison à la junte militaire qui s’est arbitrairement accaparée du pouvoir du peuple en kidnappant le président constitutionnellement élu, Mohamed Bazoum. Mais comme la dynamique est maintenant diplomatique, le président Talon travaille présentement avec ses pairs de la CEDEAO à trouver vite les moyens d’ouvrir les frontières pour soulager nos populations. Ça ne va plus tarder à ajouter le presque porte-parole du président Talon, Rachidi Gbadamassi. Et c’est sous un tonnerre d’applaudissements que l’ancien député a délivré son message et a réussi à effacer de la tête des populations les intentions des responsables du parti LD. S’adressant personnellement à l’envoyé de Yayi, Eric Houndété, Gbadamassi a offert de donner à son ancien collègue député, une heure de cours de stratégie politique. Pour le défenseur de la Rupture, toute initiative malveillante de l’opposition sera réduite à sa plus simple expression par la machine qu’il est. On ne fait pas plus de 20 ans à l’Assemblée en temple de la politique pour laisser les adolescents conduire de façon puérile les populations. Il y aura toujours une sentinelle, une réplique pour permettre au peuple de savoir juger les efforts du président en exercice. Personne ne viendra travestir les actions remarquables du président Talon pour croire à une hypothétique alternance qui viendra remettre en cause la nouvelle marche en cours.

Nous reviendrons en détails sur les autres aspects de cette sortie du député Br de la 8éme circonscription électorale.

Sidick BAGOUDOU
Correspondant local

Articles Similaires

Rappelé dans son pays pour sceller la réconciliation : La lettre de pardon de Blaise Compaoré

Arnaud KOUMONDJI

Causerie sur la relecture du code électoral à Porto-Novo : Romulus BIOKOU outille les militants BR du 4e arrondissement

Akkilou YACOUBOU

Bénin : Professionnels des médias et acteurs de la société civile formés pour un scrutin du 8 janvier 2023 apaisé

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR