Le Béninois Libéré
Image default
Société

Marche contre la cherté de vie à Cotonou : Cinq juristes saisissent la Cour Constitutionnelle

Samedi dernier, lors de la marche contre la cherté de vie à Cotonou, plusieurs personnes ont été arrêtées et libérées le même jour.

Un fait qui a été mal vu par plusieurs personnes. Ainsi,  cinq juristes, Landry Angelo ADELAKOUN, Romaric ZINSOU, Miguèle HOUETO, Fréjus ATTINDOGLO et Conaïde AKOUEDENOUDJE ont saisi la Cour Constitutionnelle le lundi 29 avril 2024.

Dans leur requête, ils demandent à la Cour de juger contraire à la Constitution l’arrestation des responsables syndicaux et des manifestants lors de la marche pacifique contre la cherté de la vie du samedi 27 avril à Cotonou. Les griefs des requérants s’appuient sur deux fondements principaux.

Ils soulignent la violation des libertés constitutionnelles, précisément la violation des articles 25 de la Constitution et 19 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, qui garantissent la liberté d’aller et de venir, la liberté d’association, de réunion, de cortège et de manifestation, ainsi que la liberté d’expression. L’arrestation des manifestants et des leaders syndicaux constituerait une violation de ces libertés fondamentales.

Ensuite, ils évoquent le manquement à l’obligation d’agir avec probité et dévouement. Car, selon les requérants, le Préfet du Littoral et la police républicaine n’auraient pas agi dans l’intérêt général et le bien commun en dispersant la manifestation et en procédant à des arrestations. Ils estiment que ces autorités ont violé l’article 35 de la Constitution.

Au regard des griefs, les requérants demandent à la Cour Constitutionnelle de juger contraire à la Constitution le communiqué du Préfet du Littoral ;  de constater que la Police Républicaine a troublé l’ordre public le 27 avril 2024 à Cotonou et de déclarer que le Préfet du Littoral et la Police Républicaine ont violé la Constitution. La décision de la Cour Constitutionnelle sera attendue avec un vif intérêt par tous les acteurs concernés.

Vignon Justin ADANDE

Articles Similaires

Séance d’information sur le hadj 2022 avec les acteurs concernés : Les dernières informations à savoir

Akkilou YACOUBOU

Conseil des ministres/Flambée des prix sur le marché : Les pistes de solutions du gouvernement

Akkilou YACOUBOU

Supposée mauvaise gestion de la directrice de l’Eneam : Quand la méchanceté de certains enseignants les aveugle

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR