Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Niger/Gestion hasardeuse et militaire du pays : Les magistrats se déchainent contre Tiani

Ce qui n’est pas bon, n’a pas deux noms, c’est « Mauvais » tout court. Et c’est ce que ceux, qui attaquent vainement la position du président Talon dans la crise entre le Bénin et le Niger, ont peut-être oublié.

Mais, comme le dit une sagesse peulh, « Celui qui est patient voit le soleil se lever. » Le général Tiani commence se révéler au grand public. Au lieu de prendre le taureau par les cornes pour sauver le Niger des différentes crises, c’est affronter le président Talon qui est son objectif. Il a oublié que c’est un pays qu’il dirige. Depuis sa prise au pouvoir, toutes les institutions dorment. Pas de reformes. Dépassé par ces tohu-bohus, le Syndicat Autonome des Magistrats du Niger (SAMAN) a annoncé une grève de 72h sans service minimum sur toute l’étendue du territoire national du 1er au 3 juillet 2024. Cette décision a pour objectif de protester contre la violation des principes et valeurs susvisés et exiger du gouvernement l’arrêt des immixtions intempestives du pouvoir exécutif dans les attributions du pouvoir judiciaire.

En effet, le Syndicat Autonome des Magistrats du Niger a décidé d’entamer une grève de 72 heures à partir du 1er juillet 2023. Selon la motion diffusée par Wadata Radio du Niger, cette grève ne prévoit pas de service minimum et devrait se prolonger jusqu’au mercredi 3 juillet 2024 à 17h30. Les magistrats entendent ainsi dénoncer l’ingérence de l’exécutif dans le judiciaire, mettant en avant la décision jugée illégale de la hiérarchie militaire de lever la garde à vue contre deux policiers accusés de violences envers un magistrat le 10 juin 2023 au tribunal de première instance de Tillabéry.

Pour les magistrats, ces agissements portent préjudice aux principes de la séparation des pouvoirs et de l’indépendance du pouvoir judiciaire, adoptés par les instruments juridiques internationaux ratifiés par le Niger. Le SAMAN exprime sa disponibilité pour le dialogue avec les autorités du pays, tout en invitant les militants à rester vigilants et unis dans l’observation de ce mouvement de grève.

« Le mensonge donne des fleurs mais pas de fruits. » Dit-on. Autrement dit, l’honnêteté est toujours la meilleure politique. Le mensonge peut sembler attrayant au début, il ne porte pas de bons fruits à long terme. Le général Tiani fait de la diversion.

Jean De Dieu TRINNOU

Articles Similaires

Nouvelles adhésions des militants FCBE au BR : En bon leader, Adam Chabi Bouko monopolise les Cauris à Pèrèrè

Akkilou YACOUBOU

1èreédition du salon des métiers lancée à Parakou : La question de l’employabilité au cœur des échanges

Arnaud KOUMONDJI

Législatives 2023: le Prd pourra-t-il tirer son épingle du jeu en janvier ? : ATTENTION AUX PARTIS QUI ONT DE L’ORGUEIL

Aboubakar TAKOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR