Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Nouveau Code Électoral validé par la Cour : Armand Gansè met en lumière le piège évité par le Bénin

《Si le Président TALON n’existait pas dans le dictionnaire d’Etat au Bénin, il fallait le créer》. C’est la réponse que l’honorable Armand Gansè, a servi à la presse ce vendredi 14 mars 2024, pour saluer la validation du nouveau code électoral par la cour constitutionnelle béninoise. Selon lui, grâce à ce nouveau code, le Bénin vient d’éviter un piège qui allait continuer à hypothéquer sont développement.

<<Avec le nouveau code électoral, le Bénin tourne ainsi dos à la démocratie dite Nescafé faite de désordre et de marchandage politique. Si le Président TALON n’existait pas dans le dictionnaire d’Etat au Bénin, il fallait le créer pour que notre cher et beau Pays prenne résolument cette voie du développement qu’on lui reconnaît aujourd’hui dans une sérénité digne des grandes Nations économiques. Finis les partis de maison, de famille, de quartier, de village, de région ou de communauté. Le pays consacrera désormais son temps à régler les vraies préoccupations des populations >>, a dit le Député du cheval cabré de la 23ème circonscription électorale.²

Articles Similaires

7ème semaine de l’enseignement supérieur en Afrique et de la conférence triennale du RUFORUM : Bio Tchané optimiste des retombées de cette rencontre

Akkilou YACOUBOU

Création de l’association des cadres du Nord pour se protéger des poursuites de la Criet : DE QUOI A PEUR LE MAIRE

Aboubakar TAKOU

Conseil des Ministres : Des nominations chez Tognifodé et Kérékou

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR