Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Ouverture de la 1ère session ordinaire à l’assemblée : Les députés reprennent le chemin de l’hémicycle à cette date

Conformément aux dispositions de la loi fondamentale et des textes subséquents, les élus de la Nation béninoise reprendront le 15 Avril 2024 le chemin de l’hémicycle. Cette décision fait suite à la réunion de  la conférence des présidents de l’Assemblée nationale tenue le jeudi 21 mars 2024 au palais des Gouverneurs à Porto-Novo.

 Cette session sera ouverte et ceci conformément aux dispositions de l’article 87 de la Constitution béninoise. Ce article dispose : “L’Assemblée se réunit de plein droit en deux sessions ordinaires par an. La première session s’ouvre dans le cours de la première quinzaine du mois d’avril. La deuxième session s’ouvre dans le cours de la seconde quinzaine du mois d’octobre. Chacune des sessions ne peut excéder trois mois”. Ces dispositions de la même loi fondamentale sont reprises par l’article 4 du Règlement intérieur du Parlement. C’est pourquoi la conférence des présidents a décidé de lancer à partir du 15 avril prochain, les hostilités entrant dans le cadre des travaux au titre de cette première session ordinaire de l’année 2024.

Notons que cette session vient juste après la célébration de la résurrection du fils de Dieu et au lendemain de la fête du Ramadan marquant la fin du jeûne musulman. Tous les députés pourront sereinement et sans contrainte de retour au village ou sur le terrain pour aller fêter l’Aïd el-Fitr, même fatigués, se mobiliser pour  prendre part aux travaux d’ouverture solennelle de cette session nécessitant la présence d’un quorum.

Rappelons qu’outre la décision liée à la date d’ouverture de cette session, la conférence des présidents a aussi adopté, ce jeudi, l’ordre du jour des trois mois de travaux. La plupart des points concernent les anciens dossiers se trouvant dans le stock du Parlement et qui sont déjà affectés pour étude aux commissions permanentes. C’est dire donc que l’ordre du jour ne comporte rien de nouveau. Il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent, si ce n’est que des projets et propositions de lois et autres dossiers auxquels l’on est déjà habitué et qui étaient inscrits à l’ordre du jour des précédentes sessions de l’Assemblée nationale.

Ernest Latoundji

Articles Similaires

Spéciale célébration de la Journée Internationale de la femme et élection présidentielle au Bénin : Mme Badarou et les femmes Br mobilisées pour la paix

Arnaud KOUMONDJI

Législatives 2023 : Les dossiers de candidature enregistrés dès ce jour

Akkilou YACOUBOU

Bénin : Professionnels des médias et acteurs de la société civile formés pour un scrutin du 8 janvier 2023 apaisé

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR