Le Béninois Libéré
Image default
Société

Parakou : Bio Tchané et Adambi donnent le top des travaux de la phase 2 du projet asphaltage

Après Kandi et Djougou, c’est le tour de la commune de Parakou d’accueillir une forte délégation gouvernementale conduite par le ministre d’État Abdoulaye Bio Tchané pour le lancement officiel des travaux entrant dans le cadre de la phase 2 du projet asphaltage dont ont bénéficié certaines villes du pays. À l’étape de Parakou, accompagné d’une forte délégation composée du ministre Samou Seïdou Adambi, ministre de l’énergie, de l’eau et des mines, le préfet du département du Borgou Djibril Mama Cissé, les honorables députés  Rachidi Gbadamassi, Mounifa Karim Tidjani, Nouhoum Bida, Charles Toko, Assan Séïbou, les têtes couronnées, les sages et notables, les conseillers communaux, les conducteurs de taxi moto, qui sont les plus pratiquants de ces voies et bien d’autres personnes.

Dans son allocution, le maire de la commune de Parakou, Inoussa Zimé Chabi a tout d’abord remercié le ministre d’État Abdoulaye Bio Tchané qui a marqué d’un cachet spécial par sa présence, ce lancement au nom du chef de l’État car selon lui, « La présence du ministre Abdoulaye Bio Tchané témoigne de l’engagement de notre gouvernement a amélioré les infrastructures de notre pays et à soutenir le développement de la ville de Parakou dans toutes ses dimensions » Les réalisations concernant ce projet asphaltage dans la ville de Parakou sont entre autres : 19.26 km de voirie urbaine (plus de deux fois le linéaire de la phase A), 11.87 km de collecteur d’eau pluvial, 3100 arbres d’alignements, 1540 lampadaires solaires. Pour un investissement total de 51,3 milliards de francs CFA.

Le ministre d’État Abdoulaye Bio Tchané, chef de délégation, dans son discours affirme que ce projet « permettra à la ville de Parakou d’être encore plus éclairée et sera de loin la ville la plus éclairée ». Pour le ministre, ces travaux sont très importants et sont les fruits de leur engagement à réaliser la vision du président Patrice Talon qu’est de « moderniser ce pays ». Avec un délai d’exécution de 22 mois, le ministre d’État a ainsi invité la Sirat SA et l’entreprise (Sinohydro) en charge des travaux aux respects du délai et des nouvelles normes de construction des infrastructures. Aux populations, le ministre a demandé la patience à faciliter à l’entreprise son travail. Pour finir, le ministre a rappelé à la population la tournée gouvernementale qui commencera le samedi 25 mai prochain et qui sera une tournée d’explications aux populations des réalisations du gouvernement de la rupture à travers tout le pays.

 « La Sirat restera vigilante quant à l’écoute des usagers et autres parties prenantes par la mise en place d’un dispositif approprié », a promis son directeur général. Un numéro vert « 7474 » est ouvert pour recueillir les préoccupations et éventuelles plaintes de la population, a informé  Ranti Akindès, le Directeur général de la Sirat SA. À travers l’asphaltage, le gouvernement entend améliorer les conditions de circulation, l’accès des ménages aux équipements, rénover les principales zones d’habitat et d’activités, réduire les niveaux de pollution, et donc par ricochet dynamiser les économies locales.

Alassane IMOROU SANDA

Articles Similaires

Opération de libération des espaces publics à Cotonou : L’assainissement se poursuit sous la férule du maire Atrokpo

Akkilou YACOUBOU

Bénin: Une école primaire privée suspendue à Porto-Novo

Akkilou YACOUBOU

Bénin : Pour abus de fonction, des anciens agents de la Haac devant la Criet (Les faits)

Vignon Justin ADANDE

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR