Le Béninois Libéré
Image default
Société

Pipeline Bénin-Niger : Les détails de l’autorisation provisoire du 1er Chargement

(Ce que la partie chinoise entrevoit à travers cet acte)

Le ministre de l’Energie, de l’eau et des mines du Bénin, Samou Seidou Adambi, a organisé un point de presse ce mercredi 15 mai 2024, dans le cadre de l’accord bilatéral pipeline Bénin- Niger. C’était au siège du ministère des affaires étrangères à Cotonou, en présence d’une délégation chinoise dépêchée au Bénin après l’interdiction de chargement du pétrole nigérien.

« Le Gouvernement du Bénin a décidé d’autoriser de façon provisoire le chargement du premier navire qui mouille dans nos eaux. » A dit le ministre Seidou Adambi. C’est l’importante décision à retenir de ce point de presse. Au cours de ce rendez-vous face aux médias, il a rappelé quelques dispositions de l’accord bilatéral signé par le Bénin et le Niger spécialement sur le pipeline. Concernant cet accord, le Bénin espère honorer ses engagements, et c’est dans ce sens qu’il autorise provisoirement l’embarquement du pétrole nigérien du premier navire chinois actuellement présent sur le site de Sèmè-Podji.

‘’Le Bénin entend jouer sa partition dans tous les accords signés dans le cadre du projet pipeline Niger – Bénin. La douane nigérienne ayant adressé une lettre à la douane béninoise pour la participation d’une délégation de cadres nigériens, ensemble avec les cadres béninois aux opérations de chargement telle que prévue par les accords, le Gouvernement du Bénin a donc décidé d’autoriser de façon provisoire le chargement du premier navire qui mouille dans nos eaux. C’est dire que le Bénin n’a aucune intention de nuire, ni aux intérêts de l’Etat du Niger, ni à ceux de nos partenaires communs, la CNPC, maison mère de la société WAPCO Bénin’’, a fait savoir le ministre.

Il faut signaler que cette nouvelle décision du gouvernement béninois, fait suite à la réunion tripartite entre le Bénin, le Niger et la société Wapco, organisée en vue d’harmoniser les positions de chaque partie quant à la gestion du pipeline. Le DG CNPC, Yuan Wen, représentant de la délégation chinoise, a fait part de sa satisfaction quant à la conduite des échanges entre les trois parties impliquées dans la construction du pipeline. ‘’Nous avons obtenu un résultat satisfaisant dans le processus… Je voudrais souligner que les trois parties ont coopéré. Nous sommes actuellement au stade de mise en production, de transport et d’exploitation du pétrole. Nous sommes sûr et nous avons la conviction que ce pipeline va devenir un symbole  d’amitié et de développement grâce aux efforts conjugués des trois parties’’, a-t-il affirmé.

Par ailleurs, le Bénin compte maintenir sa position, tant que les frontières du Niger ne seront pas ouvertes, plus aucun navire ne pourra transporter le pétrole nigérien en partance des eaux béninoises. « Il est important de noter que cette autorisation provisoire telle que mentionnée dans la lettre de la douane nigérienne ne saurait être érigée en règle de conduite pour l’exploitation normale du pipeline qui doit se faire dans un cadre normal de relations entre États » A affirmé le ministre Adambi.

François d’Assise BATCHOLA

Articles Similaires

Sénégal : La réaction de Bassirou Diomaye Faye après le décès du président iranien

Vignon Justin ADANDE

Bénin : Deux individus écopent de 20 et 15 ans de prison

Akkilou YACOUBOU

Bénin : De nouvelles règles dans la gestion des finances des églises et des mosquées

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR