Le Béninois Libéré
Image default
Afrique

Pour honorer sa promesse de tout ramener dans les caisses de l’État : L’ENFER POUR LA FAMILLE OCENI OSSA AU GABON

(Résidence surveillée pour le père, dureté carcérale pour les enfants afin de leur soutirer des informations)

L’enfer est un euphémisme pour désigner le séjour carcéral des enfants Saliou Ali, Abdoul Oceni Ossa, Noureddin Bongo de qui les nouvelles autorités gabonaises veulent soutirer les informations sur les milliards dont ils sont accusés d’avoir dilapider du patrimoine de l’État gabonais.


Pendant que ces princes de la Young team vivent le martyre dans une prison publique comme de simples voleurs de poulet, le patriarche Ismaël Oceni Ossa, l’équivalent du Raspoutine du Kremlin, est convié à la boire aussi jusqu’à la lie. Gardé contre son gré dans sa maison comme un certain Yayi ici à Cotonou en son temps, le puissant Imam de la mosquée Hassan 2 et contraint de quitter la présidence du conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon, croupit dans sa sorte de prison à ciel ouvert. Il lui est en effet reproché d’avoir ramassé à la pelle les ressources de l’État gabonais. Béninois d’origine, les récentes informations soutirées par force auprès des « Collégiens » mettent en difficulté plusieurs de leurs partenaires d’affaires ici à Cotonou et Porto-Novo. En attendant que la traque ne commence ici au Bénin, on peut se demander quelle est la véritable posture du gouvernement Talon face à cette situation faite à des ressortissants béninois en territoire gabonais.

À suivre

Aboubakar TAKOU

Articles Similaires

Bénin : 2700 œufs en provenance du Nigeria détruits

Akkilou YACOUBOU

Présidentielle en Ouganda: Yoveri Museveni toujours dans son dortoir

Akkilou YACOUBOU

Burkina Faso : après sa large victoire, le président Kaboré face au défi sécuritaire

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR