Le Béninois Libéré
Image default
Société

Première session de la commission AFATEC de l’ANCB : ATROKPO prône l’écotourisme au service de l’économie locale développement durable

«Vers un écotourisme équilibré entre les régions: quels potentiels d’attractivité de territoire et de développement économique pour les communes du Bénin». C’est le principal thème au cœur des échanges de la première session de la commission thématique Agriculture, Foncier, Aménagement du Territoire, Environnement et Climat de l’Association Nationale des Communes du Bénin ANCB qui se tient depuis ce mercredi 03 juillet 2024 dans la commune de Savè.

C’est le Président de l’ANCB Luc Sètondji ATROKPO qui a procédé à l’ouverture de cette session qui réunit des Maires, des Adjoints au Maire, des Chefs d’Arrondissement, des Élus et cadres à divers niveaux de l’administration centrale et des mairies.

Avant l’ouverture des travaux de cette session, le président de la faîtière des communes béninoises a rendu un hommage à la mémoire de Feue Monique TOKO épouse OBA CHABI qui a été affectueusement arrachée à notre affection. Après avoir fait observer une minute de silence en mémoire de l’illustre disparue, il a présenté au nom de l’institution et en son nom propre ses vives et chaleureuses condoléances au maire Dénis OBA CHABI, maire de Savè, à toute sa famille et ses proches.

Au cours de ces deux jours, les participants vont accentuer leur réflexion sur la promotion de l’écotourisme au service de l’économie locale et du développement durable des communes.
L’écotourisme faudrait-il encore le rappeler, en tant que forme de tourisme durable, se rapporte à la visite de régions naturelles relativement intactes et contribue à la conservation de la biodiversité tout en apportant des bénéfices économiques aux communautés locales.

Dans son allocution d’ouverture, le président Luc Sètondji ATROKPO a rappelé aux participants les défis à surmonter pour la réalisation des objectifs liés au potentiel écotouristique. A en croire ses propos, le manque de cadres juridiques spécifiques et de planifications adéquates a souvent freiné la capacité des communes à maximiser les retombés positives de l’écotourisme. Il a également rappelé les actions menées depuis la tenue de la première session de 2O21. Il a cité entre autres, l’élaboration d’une feuille de route claire, l’initiation de réflexions approfondies sur l’aménagement du territoire et l’attractivité des régions.

Pour finir, Il les a invités à des échanges riches et constructifs durant les deux jours de session dans la dynamique des actions qui sont mises en œuvre depuis 2021: «la présente session nous permettra de poursuivre les réflexions autour de l’attractivité de nos territoires en évaluant la mise en œuvre du plan stratégique de Développement de l’Ecotourisme au Bénin ( PSDE 2012-2021), en partageant les bonnes pratiques et en discutant du potentiel d’attractivité de nos communes», a t- il laissé entendre.

Prenant la parole au nom des membres de la commission AFATEC qu’il préside, le Maire de Ouessè Firmin Ibidon AKPO a félicité le Président de l’ANCB pour sa détermination à valoriser toutes les potentialités des communes pour accélérer le développement local.

A noter que les travaux qui ont démarré hier mercredi dans une atmosphère conviviale empreinte de fraternité vont se poursuivre ce jeudi 04 juillet 2024.

Articles Similaires

Concours de recrutement des fonctionnaires des eaux, forêt et chasse au Bénin : Voici la liste des admis et les détails sur la visite médicale

Akkilou YACOUBOU

Après son historique accession au Bureau de l’APF : Le Bénin participe à sa première réunion

Akkilou YACOUBOU

Bénin: Un étudiant meurt suite à un braquage (Les détails)

Arnaud KOUMONDJI

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR