Le Béninois Libéré
Image default
Afrique

Présidentielle au Sénégal : Le point du premier tour à la mi-journée

Comme prévu ce 24 mars 2024, 7,3 millions de Sénégalais sont appelés à choisir parmi les 17 candidats en lice, le successeur de Macky Sall au pouvoir depuis 2012.

Si du côté de la capitale, on semble prendre la mesure des choses, fermer la page Macky Sall, avec plus d’affluence dans les bureaux de vote. Ce n’est partout le cas. Les électeurs sortent plus qu’en 2019, pour aller voter,
« Nous attendrons jusqu’à la nuit s’il le faut… c’est un jour historique », a confié à Rfi un jeuns electeur tandis qu’un autre affirme : « nous décidons de l’avenir du pays pour les 5 prochaines années ». L’optimisme semble au rendez-vous, reste à savoir ce qu’il en sera du taux de participation à la fermeture. En attendant, voici quelques détails sur le scrutin.

CE QU’IL FAUT RETENIR (source Rfi)

► Au Sénégal, pays de 18 millions d’habitants, près de 7,3 millions sont appelés à participer au premier tour de l’élection présidentielle 2024, ce dimanche, entre 8h et 18h, heure universelle et locale. Un scrutin pour élire le cinquième président sénégalais, après Léopold Sédar Senghor (1960-1980), Abdou Diouf (1981-2000), Abdoulaye Wade (2000-2012) et Macky Sall (2012-2024).

► Ils sont 17 à avoir maintenu leur candidature pour succéder à Macky Sall : Amadou Ba, Boubacar Camara, Aliou Mamadou Dia, Mamadou Lamine Diallo, El Hadji Mamadou Diao, Mahammed Boun Abdallah Dionne, Déthié Fall, Papa Djibril Fall, Bassirou Diomaye Faye, El Hadji Malick Gakou, Serigne Mboup, Daouda Ndiaye, Aly Ngouille Ndiaye, Anta Babacar Ngom, Khalifa Sall, Thierno Alassane Sall, Idrissa Seck.

► 16 440 bureaux de vote doivent ouvrir ce 24 mars, dont 807 à l’étranger. Les résultats provisoires de ce premier tour doivent être publiés au plus tard le vendredi 29 mars. En cas de second tour, celui-ci sera organisé le deuxième dimanche suivant la proclamation par le Conseil constitutionnel des résultats définitifs du premier tour.

► La présidence de Macky Sall s’achève le 2 avril. Le 3 février dernier, le chef de l’État sortant avait annoncé le report de cette élection initialement prévue le 25 février. Scrutin que l’Assemblée nationale avait ensuite fixé au 15 décembre. Date rejetée par le Conseil constitutionnel. À l’issue d’un dialogue national boycotté par la plupart des candidats, le 2 juin avait été proposé. Date là aussi rejetée par le Conseil constitutionnel.

Articles Similaires

Forum de la Ticad : Voilà ce que le japon veut investir en Afrique

Akkilou YACOUBOU

Ouagadougou : Qui est Damiba, le nouvel homme ?

Akkilou YACOUBOU

Côte d’Ivoire : Des Béninois décèdent dans des circonstances tragiques

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR