Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Refoulé de la prison de Missérété : Voilà comment Nicéphore Soglo voit les choses

L’ancien président Nicéphore Soglo s’est vu refuser ce dimanche l’accès à la prison civile de Missérété où est détenue l’ancienne garde des Sceaux Reckya Madougou.

Au micro de Crystal News, l’ancien président Soglo a déclaré qu’il ignorait qu’il fallait une autorisation préalable des autorités judiciaires pour rendre visite à Madougou. « Je suis très surpris qu’il faille une demande spéciale, paraît-il au procureur spécial », a-t-il confié.

Pour lui sa visite L’ancien chef d’État a expliqué qu’il avait effectué ce déplacement à Missérété en raison de la situation « extrêmement critique » du pays. « Je suis venu ici parce qu’il y a beaucoup de problèmes et on peut dire c’est une occasion d’en parler avec le président Talon », a-t-il déclaré.

M. Soglo a également évoqué la promesse faite par le président Talon de libérer toutes les personnes politiques détenues, dont Joël Aïvo et Reckya Madougou. Il a toutefois regretté que certains prisonniers aient été libérés tandis que d’autres, comme M. Aïvo et Mme Madougou, croupissent toujours en prison.

L’ancien président a appelé à la libération de ces personnalités et a déclaré qu’il continuerait à œuvrer en ce sens. « Dans la vie, il ne faut jamais baisser les bras. Quand tu commences quelque chose, tu n’es pas sûr de dire que tu vas gagner du jour au lendemain. Ce que tu peux faire, tu recommences. Je souhaite que les choses se passent bien. Il ne faut jamais désespérer. Il faut continuer », a-t-il conclu.

Il est à noter que le président Talon a récemment déclaré qu’il ne comptait pas gracier Reckya Madougou.

Points clés:

Nicéphore Soglo s’est vu refuser l’accès à la prison de Missérété où est détenue Reckya Madougou.
L’ancien président a déclaré qu’il ignorait qu’il fallait une autorisation préalable pour rendre visite à Mme Madougou.
M. Soglo a appelé à la libération de toutes les personnes politiques détenues, dont Joël Aïvo et Reckya Madougou.
Le président Talon a déclaré qu’il ne comptait pas gracier Reckya Madougou.

Articles Similaires

Criet/ Affaire «Financement du terrorisme » : Madougou risque gros ce jour

Akkilou YACOUBOU

Nommé chef de file de l’opposition : Hounkpè, comme Gandhi prône la non-violence

Arnaud KOUMONDJI

Bénin : Gernot Rohr dévoile sa liste ce jour

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR