Le Béninois Libéré
Image default
Société

Répression des infractions au code de la route : Les policiers « rançonneurs » mis en garde

« certains fonctionnaires de Police, lors des opérations de répression des infractions du code la route s’écartent délibérément des prescriptions de la hiérarchie, soit en exigeant des contrevenants le paiement des frais de manutention des engins ou véhicules mis en fourrière, soit en leur proposant de les aider à payer la contravention via leur propre téléphone portable ou encore en transigeant directement avec eux pour leur éviter la procédure prescrite en la matière. » a constaté le Directeur général de la Police républicaine et qui a profité pour rappeler aux citoyens que les frais de manutention, bien qu’imputables aux contrevenants, ne sauraient être perçus par les unités de la Police républicaine. Il qualifie cet acte des agissements attentatoires qui sont contraire aux prescriptions les plus élémentaires du code d’éthique et de déontologie ainsi qu’aux instructions de coordinations édictées dans le cadre de cette opération d’envergure nationale»
Ainsi, il avertit ces policiers « rançonneurs » avant d’inviter les populations à dénoncer ces pratiques par les canaux officiels publiés dans le communiqué.

COMMUNIQUE
Il revient de façon récurrente au Directeur général de la Police républicaine que certains fonctionnaires de Police, lors des opérations de répression des infractions du code la route s’écartent délibérément des prescriptions de la hiérarchie, soit en exigeant des contrevenants le paiement des frais de manutention des engins ou véhicules mis en fourrière, soit en leur proposant de les aider à payer la contravention via leur propre téléphone portable ou encore en transigeant directement avec eux pour leur éviter la procédure prescrite en la matière. Ces agissements sont attentatoires aux prescriptions les plus élémentaires du code d’éthique et de déontologie ainsi qu’aux instructions de coordinations édictées dans le cadre de cette opération d’envergure nationale. C’est pourquoi, le Directeur général de la Police républicaine rappelle aux citoyens que les frais de manutention, bien qu’imputables aux contrevenants, ne sauraient être perçus par les unités de la Police républicaine. Aussi, invite-t-il instamment les populations à dénoncer à travers les canaux habituels (166 ; 21 31 34 81 ) tout acte ou tentative de rançonnement perpétré par les agents de la Police républicaine. En tout état de cause, le Directeur général de la Police républicaine se désolidarise de tout acte de rançonnement et rassure les populations que tout fonctionnaire de Police qui se rendrait coupable des actes ci-dessus évoqués s’expose à des sanctions disciplinaires mémorables.

La cellule de communication.

Articles Similaires

Ramadan : Eric Houndété appelle à une communion de prières

Akkilou YACOUBOU

Pour une politique budgétaire éthique : Madougou évoque les principes moraux pour un Développement Humain Inclusif

Vignon Justin ADANDE

Zone Industrielle de Glo-Djigbé : La 1ère Unité Intégrée de Textile lancée dans quelques jours

Vignon Justin ADANDE

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR