Le Béninois Libéré
Image default
Afrique

Sale temps pour les Béninois qui ont pillé le pays du général Brice Oligui Nguema : LE GABON VEUT METTRE LA MAIN SUR LES BIENS DES OCENI OSSA AU BÉNIN

(Le président d’une institution béninoise trempé jusqu’au cou dans cette nébuleuse qui salit le Bénin)

Le général Brice Oligui Nguema se veut être le messie qui est venu sauver le Gabon de ceux qui l’ont sucé jusqu’à la moelle osseuse. N’étant pas contre l’ancien président Ali Bongo Odimba dont le déficit mental a permis à une nouvelle race de désosser le Gabon avec la complicité de l’ex-première dame, Brice Oligui Nguema qui ne veut pas la mort du pécheur, attend juste de ces criminels économiques, qu’ils retournent à l’État gabonais tout ce qu’ils lui ont pris.

Au nombre de ces malfaiteurs cités par les nouvelles autorités du pays, quelques Béninois.

Le puissant Imam de la mosquée Hassan II, Ismaël Oceni Ossa, placé en résidence surveillée depuis l’arrivée des militaires au pouvoir et qui a démissionné ce samedi 07 Octobre, de ses charges du président du Conseil supérieur des Affaires islamiques du Gabon (Csaig), avait insidieusement placé deux de ses enfants dans le pré-carré de Ali Bongo.

Tous deux actuellement en prison aux côtés de leur collègue de la team des Collégiens, Noureddin Bongo, profitant de l’état de santé de l’ancien président, pour vider les caisses du Gabon.

En exemple, les nouvelles autorités gabonaises ont saisi de leur patrimoine suspect, 443 véhicules haut de gamme appartenant aux seuls enfants du puissant charlatan du président Bongo, Ismaël Oceni Ossa. Et c’est pour rester dans cette même veine de ramener à l’État gabonais tout ce qui lui a été volé que le général Brice Oligui Nguema a dépêché une commission qui retrace et recense dans certains pays, les biens de la famille Oceni Ossa.

Comme à Dubaï, au Canada, au Maroc, le Bénin regorge de biens immobiliers, tableaux de valeur et coffre-fort appartenant aux enfants Oceni Ossa.

Le nom de dame Badirou épouse d’un des enfants a été répertorié et ses comptes en banque actuellement tracés ici au Bénin. L’État gabonais pense même élargir cette traque à d’autres « saigneurs » ressortissants béninois qui avaient régné sans partage de Bongo père jusqu’à son héritier Ali.

Et comme en pareilles circonstances, il y a toujours des mafieux pour contrecarrer la bonne foi des autorités, il s’est trouvé ici au Bénin de malins esprits qui promettent au clan Oceni Ossa de profiter de leur proximité avec le président Talon pour faire échec à toute tentative gabonaise visant à réaliser leurs biens ici.

Le président d’une institution républicaine s’active présentement en la constitution d’un collège d’avocats internationaux en même temps qu’il a promis peser de la confiance que le président Talon place en lui pour le forcer à prendre position contre le général Brice Oligui Nguema. Déjà que le président Talon a horreur des putschistes, l’argument est vite trouvé pour rassurer la famille du Raspoutine gabonais, Ismaël Oceni Ossa.

La présidence gabonaise a déjà la liste de tous les biens et même celle des personnes impliquées d’une manière ou d’une autre. A moins que le président Talon veuille ouvrir un autre front Bénin-Gabon, cette liste fera bientôt l’objet d’arrestations sur place ici à Cotonou.

À suivre !

Aboubakar TAKOU

Articles Similaires

Coopération bilatérales: Patrice TALON était chez Alassane OUATTARA

Akkilou YACOUBOU

Crise politique au Sénégal : La Cédéao en séance extraordinaire

Akkilou YACOUBOU

Burkina Faso : Le gouvernement chasse les militaires français de son sol (le communiqué)

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR