Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Suspension temporaire de Maître Bérenger Yaovi AGBOGBA : Les raisons qui justifient cette sanction

Parmi les mesures normatives prises en conseil des ministres de ce mercredi 03 Avril 2024, Maître Bérenger Yaovi AGBOGBA a été temporairement suspendu. Selon le compte rendu du conseil des ministres, « maître Bérenger Yaovi AGBOGBA de ses fonctions d’huissier de Justice, titulaire de la Charge de Comè créée par décret n°2016-749 du 7 décembre 2016 ». Sa suspension intervient suite à des actes qu’il a posés et qui vont à l’encontre de la loi.

Selon les faits, il a décidé volontairement pour ses fins utiles de défier la justice en utilisant le costume professionnel distinctif des gens de justice, à des fins personnelles et subjectives en contestant la justice. La scène s’est déroulée le 22 février 2024 où il s’est habillé en costume professionnel en donnant en spectacle sur la dalle d’un bâtiment qui n’est pas le siège de sa charge, prononçant à l’endroit de la force publique des invectives contraires à son état, pour s’opposer à la démolition de l’immeuble.

Et ce n’est pas fini. Il y a dans ce plan anti-justice, le 26 février 2024, une vidéo dans laquelle il a exposé à nouveau son costume professionnel qui a été réalisée et publiée sur les réseaux sociaux. Ce montage incrimine l’Etat au mépris des décisions judiciaires rendues de façon régulière. Ces revendications qualifiées de politiques sont contraires aux règles de la profession notamment celle d’huissier, bras séculier d’exécution des décisions de justice. Et, l’article 44 de la loi 2001-38 du 08 Septembre 2005 portant statut des Huissiers de Justice, stipule que « les huissiers de justice, dans les cérémonies publiques ou lorsqu’ils assurent le service d’audience, portent un costume qui comprend une robe noire avec rabat blanc plissé et une toque noire » de sorte que le costume revêt une sacralité et son port une solennité que les comportements évoqués violent très gravement.

Il aurait certainement oublié ses cours de droit sur la sacralité du costume professionnel, ou a oublié que le costume professionnel symbolise l’appartenance à la justice et constitue le signe d’effacement de ce qui est personnel au profit de la seule cause de la loi. Chose étonnante, il aurait oublié qu’il a pris un engagement lors de la prestation de serment. Sinon ces actes défient le respect des valeurs du serment, la dignité et le respect dû au statut.

Comme la justice béninoise n’est pas comme les brebis galeuses, après analyses des propos de maître Bérenger Yaovi AGBOGBA qui sont caractérisés par des manquements graves et répétés, contraires à la dignité, au crédit et à l’honneur de la profession d’huissier de justice, il a été constaté qu’il a gravement piétiné toute l’institution judiciaire. Or, les huissiers de justice en tant que gardiens de la loi, sont normalement censés de porter la responsabilité de l’exactitude et de l’intégrité dans l’exécution de leur devoir. Une chose que maître Bérenger Yaovi AGBOGBA devrait judicieusement connaître. Mais hélas !

A cet effet, ces comportements, jugés graves et répétés ont été soumis à une procédure disciplinaire par la Chambre des Huissiers de Justice qui a permis d’interpeller l’intéressé. Dans ses déclarations, il a reconnu la gravité des faits et a ravalé ses vomissures en présentant ses excuses. Comme la loi reste la loi et l’imperfection ne devrait pas être une option pour les huissiers de justice, au vu de leur rôle qui exige une précision infaillible pour garantir la justice, la Chambre des Huissiers de Justice et le ministre de la Justice ont infligé une sanction pour lui rappeler ses cours de droit qu’il a certainement oubliés.

Quand l’argent devient la priorité de vos fonctions, voilà ce à quoi on peut assister.

Vignon Justin ADANDE

Articles Similaires

Congrès extraordinaire du PRD : Talon attendu ce samedi

Akkilou YACOUBOU

Bénin : L’adresse de Djogbenou à ses militants

Akkilou YACOUBOU

Parrainage pour la présidentielle 2021 au Bénin : Atrokpo attend le mot d’ordre de l’Up

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR