Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Un code électoral pour exclure Olivier Boko : UNE HISTOIRE À DORMIR DEBOUT

(L’ami personnel du chef de l’État n’est-il pas l’un des géniteurs du système partisan ?)

Qu’on entende le président Boni Yayi dire qu’un code électoral a été voté pour exclure son parti politique des échéances de 2026, même si cela relève d’une vue d’esprit, est discutable. Mais pas que les amis et les ouilles de Joseph Djogbénou, ou Olivier Boko en viennent à tenir le même discours que Boni Yayi. C’est ce qu’on a malheureusement entendu à la sortie des artisans de Calavi de la filière OB26. On sait que Karl Marx a dit dans son Manifeste du parti communiste que, dans des conditions bien déterminées, tout phénomène tend vers son propre contraire. Mais pas au point où des lieutenants du sieur Boko qui n’a encore nullement évoqué publiquement une idée de candidature, disent la même chose que le leader du LD.

C’est bien Olivier Boko qui chuchotait les fondements de ce système partisan dans les oreilles de son frère président. Comme on fait son lit, on se couche. Si ce code électoral qui résulte des exigences de l’esprit du système partisan, fait mal, il va falloir que Patrice Talon, Olivier Boko, Abdoulaye Bio Tchané et Joseph Djogbénou l’assument. Aucun de ces quatre personnalités ne doit se soustraire de ce qu’ils ont pourtant sorti de leurs entrailles. Le discours de Calavi est donc injuste et vise plutôt à en rajouter à la situation qui prévaut entre le sieur Boko et son frère et ami Patrice Talon.

À l’heure de cette difficulté passagère entre les deux hommes, toutes les énergies déployées devraient plutôt viser à mettre les deux frères ensemble. Pas pour jeter de l’huile sur le feu. Ce code électoral est celui pensé et soutenu par Olivier Boko. Il ne peut donc être élaboré pour l’exclure d’une compétition à laquelle il ne s’est pas associé.

Aboubakar TAKOU

Articles Similaires

1ère Session ordinaire de 2024 du Bureau politique du Bloc Républicain : Les grands sujets d’échanges entre Bio Tchané et les siens

Vignon Justin ADANDE

Cafouillage dans la gestion du personnel douanier béninois : HINKATI, LE TROU NOIR DE LA RUPTURE

Arnaud KOUMONDJI

Conseil national du MPL : Korogoné et Tèbè continuent leur comédie

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR